Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Station d’épuration des eaux usées, un plus pour le Maroc


La technologie membranaire utilisée pour la première fois



Station d’épuration des eaux usées, un plus pour le Maroc
La station d'épuration des eaux usées de Médiouna, inaugurée mercredi par SM le Roi Mohammed VI et le président de la République française, M. François Hollande, constitue un "plus" pour le Maroc qui pourra disposer d'eaux résiduaires traitées de grande qualité, a affirmé Jean-louis Chaussade, directeur général exécutif du groupe Suez-environnement.
"C'est un plus pour le Maroc de pouvoir disposer d'eaux résiduaires traitées pouvant être réutilisées en irrigation et en agriculture", a souligné M. Chaussade dans une déclaration à la MAP en marge de l'inauguration de la station d'épuration.
La particularité de cette station, d'une capacité de 40.000 Equivalent habitants, est l'utilisation de membranes qui permettent de restituer une eau traitée de grande qualité à la sortie et non agressive pour le milieu naturel, a fait valoir le responsable de Suez-environnement. Véritable innovation brevetée par le groupe français Suez-Environnement, la technologie membranaire va encore plus loin que le traitement classique des eaux usées et permet d'obtenir une qualité de filtrage supérieure. Les membranes du bioréacteur sont fabriquées à partir de matière organique ultra-filtrante. Il s'agit d'un ensemble de fibres extrêmement fines, avec des pores de 0,04 microns, et qui retiennent les composés les plus petits.
 "Ce qui est spécifique et extrêmement moderne dans cette station d'épuration, c'est l'utilisation des membranes. C'est la première fois au Maroc que nous utilisons en eaux résiduaires des membranes, non seulement parce qu'elles sont compétitives en prix mais aussi parce que la qualité de l'eau traitée à la sortie est tout à fait remarquable et n'est pas agressive pour le milieu naturel", a poursuivi M. Chaussade.
 Il s'agit, a-t-il noté, d'une technologie tout à fait moderne, à la pointe du progrès, qui permet non seulement d'obtenir une qualité d'eau traitée tout à fait remarquable mais qui limite de manière très significative l'impact sur l'environnement.
M. Chaussade a finalement rappelé les autres réalisations du groupe Suez-Environnement au Maroc, notamment le centre d'appel de la Lydec-Casablanca, un des plus modernes du Maghreb, dans le cadre du transfert du savoir-faire aux équipes marocaines.

Libé
Vendredi 5 Avril 2013

Lu 2704 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs