Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Squadra Azzura : la vie sans Balotelli

Super Mario est déjà rentré en Italie




Squadra Azzura : la vie sans Balotelli
Pour ses retrouvailles avec l’Espagne en demi-finale de la Coupe des Confédérations jeudi, l’Italie sera privée de son meilleur argument offensif, Mario Balotelli, forfait pour le reste du tournoi après s’être blessé à une cuisse face au Brésil samedi (2-4), et les alternatives semblent bien frustrantes.
Contre la Seleçao, ce n’était pas vraiment la cueillette aux champignons pour “Super Mario”: il est tombé sur deux impitoyables cerbères, David Luiz puis Dante, dans une lutte acharnée et très physique. C’est dans un choc avec le premier qu’il s’est blessé, selon la presse italienne, quittant le stade en boitillant.
Lundi à Fortaleza, le médecin de la sélection annonçait que le joueur ne pourrait “récupérer d’ici la finale dimanche, nous préférons ne prendre aucun risque”. “En accord avec le sélectionneur (Cesare Prandelli), il a été décidé de le renvoyer à Milan (lundi après-midi) après avoir parlé avec le staff médical de l’AC Milan, qui va s’en occuper”, a dit Enrico Castellacci.
Cette annonce succédait au communiqué émis dans la nuit de dimanche à lundi par la Fédération italienne (FIGC), qui faisait état de l’indisponibilité du joueur pour la demi-finale en raison d’une “déchirure musculaire du premier degré au quadriceps de la jambe gauche”.
Il s’agit d’un énorme coup dur pour “Balo” (22 ans), qui “attendait” sa revanche sur l’Espagne depuis le 4-0 encaissé en finale de l’Euro-2012, quittée en larmes. Et d’une déflagration dans le monde azzurro de Cesare Prandelli, orphelin de l’avant-centre qui avait définitivement gagné ses galons de titulaire dans la compétition ukraino-polonaise, marquée notamment par son retentissant doublé contre l’Allemagne en demi-finale (2-1).
L’attaquant aux frasques extra-sportives et à la discipline aléatoire était même devenu une icône, à la faveur de sa photogénique célébration, une pose torse nu tous muscles saillants qui allait faire le tour du monde.
Tendance Gilardino
En Coupe des Confédérations, il a marqué deux buts et conduit à l’égalisation contre le Brésil, d’une somptueuse aile de pigeon. Un premier tour de haute volée.
Prandelli, qui s’est dit “très navré”, n’a livré aucune piste sur son remplacement. “Sans Mario, nous devrons travailler encore plus au niveau collectif, a-t-il simplement suggéré. Nous aurons des joueurs avec des caractéristiques différentes, mais l’esprit est de rendre l’équipe encore plus compacte”.
Gilardino fait figure de substitut naturel. Le Bolognais, que Prandelli connaît bien et apprécie depuis leurs expériences communes à Parme (2002-2004) et à la Fiorentina (2008-2010), est un avant-centre typique, le seul dans l’effectif azzurro. Dans le dernier match de préparation au tournoi, contre Haïti le 11 juin à Rio de Janeiro (2-2), “Gila” avait d’ailleurs été aligné en pointe du onze bis.
Mais le joueur, qui fêtera ses 31 ans début juillet, présente un profil moins vif que Balotelli, ressemble à un choix par défaut et n’a fait qu’une petite apparition au premier tour, en remplaçant le titulaire à la 86e minute face au Mexique (2-1).
Prandelli peut aussi choisir de faire jouer son équipe sans pur N.9, et les pistes sont alors multiples mais pas forcément plus convaincantes.
A 20 ans, El Shaarawy représente l’avenir de la Nazionale, pas encore son présent: perturbé par des pépins physiques (fatigue musculaire, orteil), il n’a joué qu’un quart d’heure, contre le Brésil, en vain, à l’issue d’une deuxième partie de saison ratée.
Giovinco a marqué le but de la victoire contre le Japon (4-3), son premier en sélection. Ce qui n’a manifestement pas persuadé Prandelli, qui s’en est passé lors du troisième match.
Giaccherini ? C’est le joueur qui monte, lui qui a participé aux trois matches. Mais il a plus un profil d’ailier, à l’image de l’inexpérimenté Cerci.
Diamanti, toujours sans but en azzurro depuis ses débuts en novembre 2010, était titulaire contre le Brésil, sans apporter grand-chose.
Bref, un être vous manque...

AFP
Mercredi 26 Juin 2013

Lu 480 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs