Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Spielberg se penche sur le destin extraordinaire d'un avocat anonyme




Un avocat américain spécialisé en assurance qui parvient, presque à lui seul, à délivrer deux prisonniers du bloc de l'Est, c'est l'histoire authentique de James Donovan qu'a voulu raconter dans son dernier film le réalisateur américain Steven Spielberg.
Friand de ces destins exceptionnels, qu'il a déjà adaptés dans "Arrête-moi si tu peux", "La liste de Schindler" ou "Munich", Steven Spielberg se plonge cette fois-ci dans la guerre froide avec "Bridge of Spies" ("le Pont des espions").
Le film est sorti vendredi aux Etats-Unis sur fond de mésententes croissantes entre Etats-Unis et Russie sur le dossier syrien.
En 1957, l'avocat James Donovan est choisi par son cabinet comme victime expiatoire pour défendre l'indéfendable à l'époque: un espion soviétique arrêté sur le territoire américain, Rudolf Abel.
Pour le gouvernement et les associés de James Donovan au cabinet, il s'agit uniquement de montrer que l'ennemi a droit à une défense digne de ce nom, mais pas plus.
Contre leur avis, et celui de l'opinion publique, l'avocat ira jusqu'à la Cour suprême, sans succès. Rudolf Abel évitera la peine de mort mais sera condamné à 30 années d'emprisonnement. Cinq ans plus tard, les services secrets américains font appel à ses services pour négocier de manière informelle avec les Soviétiques l'échange de Rudolf Abel contre un pilote américain d'avion-espion U-2, Francis Gary Powers, dont l'appareil a été abattu. L'acteur américain Tom Hanks joue à merveille le rôle de cet avocat placé là par hasard, qui se révèle au contact de l'Histoire. Steven Spielberg a un peu exagéré cet aspect, mentionnant très brièvement que James Donovan avait été procureur adjoint au procès de Nuremberg, en 1945 et 1946. Le film est de facture très classique, avec une atmosphère très intimiste, sans aucune vraie scène d'action.
L'écriture, à laquelle ont participé les frères Joel et Ethan Coen, est très axée sur les relations humaines et la communication entre différentes cultures.
Beaucoup tourne autour de Tom Hanks, qui interprète un personnage qui se raccroche à ses convictions pour naviguer dans un univers où il est souvent seul contre tous: les Soviétiques, les Allemands de l'Est, la CIA, ses collègues, l'opinion, voire sa femme et ses enfants.
Son seul vrai complice est finalement Rudolf Abel, dont le détachement, l'intégrité et l'humour, joués avec subtilité par le Britannique Mark Rylance, le séduisent.
"Il y a quelque chose de ce personnage que Tom respectait vraiment. Il voyait qu'il allait être un dur à cuire", a expliqué Steven Spielberg au sujet de James Donovan lors d'un entretien vidéo mis en ligne mardi par l'Acadamy of Motion Picture Arts and Science.
Pour le réalisateur, Tom Hanks "est, pour moi, moins monsieur Tout-le-Monde (dans "Bridge of Spies") que ce qu'il a été dans beaucoup de ses fillms".
Réservé et d'abord placide au début du film, James Donovan se dévoile ainsi peu à peu, maître de ses émotions, sûr de lui, tout en étant humain et drôle.
Le film ne coupe pas le souffle, ne réinvente pas le genre, mais n'en est pas moins prenant et plaisant, avec un épilogue plein de suspense.

Samedi 17 Octobre 2015

Lu 986 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs