Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Spectacle de flamenco au Théâtre Mohammed V : La danseuse Rafaela Carrasco joue à Rabat




Ce soir, le flamenco revient à l'Institut Cervantès de Rabat avec "ConCierto Gusto", un spectacle dans lequel la danseuse Rafaela Carrasco passe en revue les chants classiques en y ajoutant une interprétation personnelle qui les rapproche d'autres mondes, comme celui du jazz et de la world music.
 Rafaela Carrasco est l'une des danseuses de flamenco les plus importantes de la scène espagnole et l'une des créatrices les plus révolutionnaires de la chorégraphie de flamenco. Connue pour explorer de nouveaux concepts en conservant l'essence et l'intégrité du flamenco authentique, dans ConCierto Gusto, elle danse sans ornements : musique, chant et danse.
 Il s'agit d'un programme rempli de beaux joyaux du flamenco, enrichis de chorégraphies, d'instruments et de musiques lointaines, dans un montage qu'elle-même appelle « beaux joyaux du flamenco que nous empruntons pour montrer notre petit monde intérieur ».
Sur scène, elle est accompagnée de Juan Antonio Suárez “Canito” à la guitare; Antonio Campos y José Antonio Núñez “El pulga” au chant et Odei Lizaso aux percussions. La composition musicale est de Jesús Torres, Juan Antonio Suárez “Canito” et Nacho Arimany; et la chorégraphie et la réalisation sont de Rafaela Carrasco en personne.
 L'activité est réalisée en collaboration avec l'Agence de la promotion du flamenco de la Junte d'Andalousie, l'Ambassade d'Espagne au Maroc, le ministère de la Culture d'Espagne, la Communauté de Madrid, le ministère de la Culture du Royaume du Maroc et le Théâtre national Mohammed V.
 Rafaela Carrasco, danseuse et chorégraphe gadjo, a commencé à danser les sevillanas à l'âge de six ans et a très tôt étudié la danse classique espagnole à l'académie de renommée de Matilde Coral à Séville. Après avoir obtenu son diplôme à l'âge de dix-sept ans, elle a intégré la troupe de danse de flamenco Mario Maya. À 23 ans, elle s'est essayée en tant que soliste à Madrid et a joué en tant que danseuse dans des représentations de plusieurs chorégraphes. En 2002, Carrasco monte sa propre troupe, et cette même année, elle gagne les prix de la Meilleure chorégraphie, Meilleure composition et Danseuse dans la Compétition de chorégraphie de Flamenco et danse espagnole à Madrid. Depuis 1996, elle exerce en tant qu'enseignante dans des centres tels que Amor de Dios, Festival de Jerez ou le Centre Flamenco d'études scéniques de Grenade. En mars 2003, elle donne la première représentation de son propre spectacle, et depuis, sa troupe a monté six productions, grâce auxquelles elle a obtenu plusieurs prix. Sa conception du flamenco est très ouverte; c'est quelque chose qui peut être vérifié dans ce spectacle qui, d'après ce qu'elle dit, « est le fruit de l'évolution d'une artiste qui, après avoir consacré sa vie au flamenco, ressent le besoin de se libérer de ces liens, toujours imposés par une discipline fermée ».

Libé
Mardi 5 Avril 2011

Lu 493 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs