Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Soutenu par le retour de l'optimisme aux marchés boursiers : Le pétrole cumule une hausse de 80% en un an




Après avoir reculé à 70 dollars début février, le prix du pétrole est repassé aux alentours des 80 dollars en mars, soutenu par  le retour de l'optimisme aux marchés, en particulier boursiers, ainsi que par une forte demande de la Chine (+28% en février).  Selon la note de conjoncture de la DEPF relative aux prix des matières premières et produits de base, le baril le Brent a atteint un haut de 18 mois à 83 dollars début avril, en hausse de 15% depuis début février et de 80% sur un an.
Globalement, les cours pétroliers continuent de fluctuer dans une fourchette assez large (entre 70 et 80 dollars) qui semble se déplacer progressivement vers le haut, comme le laisse présager la tendance haussière de la courbe des contrats à terme.
Quant aux fondamentaux du marché pétrolier, l'Agence internationale de l'énergie prévoit une hausse de la demande mondiale en pétrole de 1,8% en 2010 à 86,6 mbj, après une baisse de 1,4% en 2009, suite à une forte demande en provenance de la Chine et d'autres pays d'Asie, qui devrait compenser la faiblesse de la consommation dans les pays de l'OCDE.
Les stocks commerciaux dans les pays de l'OCDE se sont accrus de 1,3% en janvier à 2.703 mb, couvrant environ 59 jours de consommation, niveau supérieur à la moyenne habituelle. Aux Etats-Unis, les stocks commerciaux de brut ont augmenté de 28 mb depuis le début de l'année pour s'établir à 354 mb fin mars, restant toutefois inférieurs de 1,5% à leur niveau un an auparavant. De leur côté, les stocks américains d’essence et de produits distillés se sont inscrits en baisse sur le mois de mars (-7 mb chacun).
 Du côté de l'offre, l'OPEP a augmenté  sa production à 29,2 mbj en février, un plus haut de 14 mois. En conséquence, le taux d'application des réductions de quotas (décidées fin 2008) a reculé à près de 56% en février contre 58% en janvier et environ 80% il y a un an. Néanmoins, lors de sa réunion du 17 mars à Vienne, l'OPEP a maintenu son objectif de production inchangé, à 24,84 mbj, en raison des inquiétudes de court terme sur la demande.  
En termes de perspectives, la Banque mondiale s’attend à un prix de pétrole de 76 dollars en 2010 et de 76,6 dollars en 2011. De son côté, le FMI table sur des prix de 76 et 82 dollars respectivement en 2010 et 2011, alors que le Département américain d’énergie (EIA) prévoit des cours relativement plus élevés à 80 et 83,5 dollars respectivement.

Libé
Mardi 6 Avril 2010

Lu 296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs