Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sous la présidence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle : L’OFPPT approuve son bilan et ses comptes




Sous la présidence du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle : L’OFPPT approuve son bilan et ses comptes
L’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) a tenu jeudi 7 janvier à Casablanca un conseil d’administration consacré à l’approbation du bilan des réalisations et des comptes de l’exercice 2008, sous la présidence de Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle et en présence de représentants de la CGEM, des salariés et de l’administration.
Dans le discours qu’il a prononcé en l’occasion, M. Rhmani a salué les efforts consentis par l’Office pour le développement de son dispositif de formation dans un cadre concerté avec les opérateurs économiques et les professionnels et a rappelé les réalisations quantitatives et qualitatives en réponse aux besoins en compétences des grands projets structurant de l’économie nationale.
Présentant les faits les plus marquants de l’année 2008, Larbi Bencheikh, directeur général de l’OFPPT a, pour sa part, rappelé les deux événements majeurs de l’année 2008, à savoir la concrétisation de la cinquième et dernière tranche du plan quinquennal 2002/2003 – 2007/2008 permettant d’honorer l’objectif de formation de 400.000 lauréats et le lancement d’un nouveau challenge pour la formation d’un million de jeunes dans le cadre du plan de développement pour la période 2008/2009 – 2014/2015.
L’OFPPT, rappelle-t-on, a maintenu, en 2008, un rythme de croissance soutenu et le nombre de stagiaires s’est élevé à 194.000 stagiaires lors de la rentrée 2008-2009, soit une évolution de 17% par rapport à l’année scolaire 2007-2008, et à 220.000 à la rentrée 2009-2010.
Pour satisfaire cette affluence, l’OFPPT a procédé à la création de nouveaux établissements, portant son réseau de 265 à 297 EFP.  
L’impulsion ainsi donnée au dispositif de formation a été motivée par la prise en compte des besoins en ressources humaines engendrés par les grands programmes nationaux, notamment le pacte national pour l’émergence industrielle, les contrats Programme  Etats/Associations professionnelles et les secteurs prioritaires tels que le BTP, le tourisme…
L’OFPPT a également engagé d’autres chantiers pour l’amélioration de la qualité de sa formation, notamment la certification des formateurs, des stagiaires et la certification ISO 9001-version 2000 de ses établissements.
Il convient de préciser que le Conseil a approuvé, à l’unanimité les bilans physiques et financiers au titre de l’année 2008 malgré des réserves émises par le cabinet Horwath Maroc Audit. Lesquelles réserves ont trait à la Taxe de formation professionnelle, aux Contrats spéciaux de formation, aux fonds de dotation, aux terrains et constructions et enfin, au matériel et outillages.  Ces cinq points de réserves avaient déjà été soulevés en 2007 par un autre cabinet d’audit.  

HASSAN BENTALEB
Samedi 9 Janvier 2010

Lu 569 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs