Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sous la présidence de Habib Malki, membre du BP de l'USFP : Réunion à Tan Tan du Conseil régional élargi des provinces sahariennes




Sous la présidence de Habib Malki, membre du BP de l'USFP : Réunion à Tan Tan du Conseil régional élargi des provinces sahariennes
Le Conseil régional élargi des provinces sahariennes a organisé dernièrement une rencontre à laquelle ont pris part les représentants différentes sections l’USFP des provinces du Sud.
La rencontre qui s'est tenue à Tan Tan était dirigée par Habib Malki, membre du Bureau politique du parti, en présence de plusieurs membres du Bureau politique du parti et a connu la participation d'un grand nombre de militants venus des différentes régions et provinces du Sud.
Ouvrant les travaux de la rencontre, Habib El Malki a déclaré que la force de l'USFP réside dans sa capacité de débattre de tout sans le moindre complexe. Caractérisé par la transparence et la clarté, le parti a choisi de débattre de ses problèmes organisationnels au-delà de ses locaux et d'examiner ses états dans la tranquillité et la sagesse et de façon réaliste,  objective, responsable et constructive, en s'orientant vers l'avenir. Tel est le secret de la continuité de l'USFP, le secret de l'encadrement des militants et la consolidation de leur action dans le but du changement et d'ouverture de nouveaux horizons.
Dans cet exposé politique présenté devant les assises du conseil régional élargi des provinces sahariennes, tenu à Tan Tan, dimanche dernier, Habib  Malki a  ajouté que cette réunion tenue dans la ville séculaire  et exemplaire dans la cohabitation des tribus  constitue la matérialisation vivante d'une volonté qui consolide nos relations et fait que nous discutons de façon fraternelle et publique, toutes les contradictions, tout le recul et les erreurs qui entachent la chose organisationnelle. Notre parti considère que celle-ci concerne l'opinion publique, également du fait que c'est une affaire politique par excellence liée à la nature du parti que nous voulons bâtir et développer, car c'est un parti qui  concerne avant et après tout, les citoyens. C'est pour cela qu'il nous est venu à l'idée de ne pas discuter de nos problèmes organisationnels, uniquement dans des espaces clos, mais aussi dans les espaces ouverts.
S'agissant de l'importance qu'accordent le parti, en particulier et tous les Marocains, en général, à ces provinces qui nous rappellent, tous, des réalités politiques, sociales, culturelles et économiques  pour l'unité et la démocratie, a souligné le membre du BP, en considérant que l'évènement de la récupération de Sidi Ifni, en 1969, constitue un  exemple de ce lien solide  entre la lutte pour l'unité et pour la démocratie car la lutte pour la récupération de Sidi Ifni  n'était pas uniquement pour la libération de cette région, mais elle était également pour la démocratisation des institutions ainsi que l'évolution et le développement du Maroc.
Elle a aussi incité les composantes de la société à évoluer à leur tour. Ce qui a fait que  l'USFP est dans le cœur des militants tout comme il a toujours été au centre des  grands combats, y compris celui de l'évolution démocratique pour laquelle notre parti a consenti d'importants sacrifices et déployé de grands efforts pour la construction démocratique et la sauvegarde de  la souveraineté, de l'unité et de l'identité nationales.
Habib Malki a rappelé aux militants des provinces sahariennes que l'USFP a toujours été et restera à la tête des partis  progressistes nationaux qui défendent l'intégrité territoriale, l'unité nationale et la démocratie en même temps. Car, de son point de vue, sans une démocratie forte, l'intégrité territoriale et l'unité nationale demeurent menacées  de disparition et d'ajouter: “D'aucuns se demanderont pourquoi le rappel de ces certitudes. C'est un rappel  à notre jeunesse  des provinces sahariennes que j'invite à s'engager consciemment et avec force dans la lutte pour l'unité et la démocratie et si elle ne s'engage pas dans ce combat, le niveau de sensibilisation auquel aspire l'USFP ne sera jamais atteint rendant difficile l'ouverture de nouveaux chantiers de construction”.
S'agissant de la régionalisation élargie, M. Malki a souligné que c'est un grand chantier  qui contribuera à faire des zones du Sud un exemple  dans l'institution et pour le développement économique et social; un exemple pour instaurer une politique de proximité et la participation de tous dans la gestion des affaires des provinces sahariennes.
Pour ce faire, ces paris nous imposent d'avoir un parti fort, solidaire et présent dans les provinces sahariennes pour la mise en œuvre de la régionalisation ayant des prérogatives élargies qui permettront aux habitants des provinces sahariennes de s'autogérer et de prendre leur destin en mains. C'est pour cela que nous avons tenu cette rencontre à Tan Tan au passé séculaire.
L'exposé de Mohamed Mohib, membre du BP et de la commission préparatoire de la conférence nationale, s'est prenché sur la note d'organisation qu'il considère comme une base de discussion et de débat sur l'organisation interne du parti. Cette note était le fruit de 15 réunions prolongées et successives présidées par le 1er secrétaire du parti. Ce qui souligne son importance  et en fait l'une des priorités de l'USFP dans cette conjoncture précise.
Il a  souligné que la chose organisationnelle n'est pas récente au parti, elle a toujours été au centre de ses préoccupations depuis 50 ans  du fait qu'elle constitue les voies essentielles à travers lesquelles  sont canalisées ses différentes orientations politiques et stratégiques.
Le membre du BP a rappelé les principaux objectifs sur lesquels se base le projet de la note d'organisation, particulièrement dans le choix des responsables dans les sections, bureaux provinciaux et régionaux et au sein du Bureau politique.
Il a conclu son exposé en indiquant que la conférence nationale organisationnelle n'est pas un sésame pour résoudre tous les problèmes et surmonter tous les obstacles en un temps record, mais qu’elle constitue la clé pour la reconstruction du parti avec des outils et des moyens nouveaux.
Les différents intervenants ont demandé  que la conférence nationale soit la plateforme pour l'organisation du parti et un nouveau départ pour l’ensemble de ses composantes.

Ahmadou El-Katab
Vendredi 2 Juillet 2010

Lu 655 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs