Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sophia Hadi attendue à Rabat dans “La chute” de Camus

Les 20 et 21 mars prochain au Théâtre national Mohammed V




Sophia Hadi attendue à Rabat dans “La chute” de Camus
La comédienne marocaine Sophia Hadi est de retour sur la scène, où elle incarne cette fois le rôle de Jean-Baptiste Clamence, qui est, comme on le sait, le personnage central  de “La Chute”  d’Albert Camus. 
Habituée des rôles masculins, Sophia Hadi interprétera  donc ce  personnage insaisissable, chez qui  le suicide d’une jeune femme, sous un pont parisien, déclenche une crise de conscience morale et sociale.  
Jean-Baptiste Clamence est un ancien avocat parisien, vaniteux et égocentrique. Issu de la bourgeoisie française, charmeur et bon orateur, il connaît un beau succès auprès des  femmes. 
Mais sa  vie est  profondément bouleversée, le jour où il ne parvient pas à secourir une jeune femme en train  de se noyer. Dès lors, il prend conscience de son comportement passé et se retrouve assailli par les remords. Pour fuir ses souvenirs trop pénibles, il quitte la capitale française pour Amsterdam, se demandant ce que peut bien être la  conscience humaine et  essayant de connaître les véritables raisons qui amènent les humains à mener une existence  totalement dénuée de sens. 
C’est donc un portrait dégradant de l’homme moderne, à travers le personnage torturé de Jean Baptiste Clamence, qui sera interprété par Sophia Hadi. Après de nombreuses représentations au Maroc, les critiques ont salué le talent de la comédienne, conjugué à la scénographie et  à la mise en scène de Nabil Lahlou, qui se trouve être l’époux de la comédienne. Rappelons que  le couple s’était déjà produit dans  la pièce “L’Empereur Schrischmatury”, pour laquelle Sophia Hadi a dû se raser le crâne à cinq reprises.   Une histoire  sombre et tragique, signée Albert Camus, et une véritable chute de l’humain dans ce qu’il a de plus vil et de plus immonde. Le personnage principal développe progressivement un double regard sur soi et s’aperçoit que ce qu’il croit être n’est finalement rien d’autre qu’un amoncellement de valeurs faussement acquises. 
“ Sachant que j’avais interprété plusieurs rôles masculins dont Hamlet, Platon, Vladimir dans « En attendant Godot », et L’Empereur Schrischmatury, Manfred Stassen penseur et philosophe allemand, me demanda si j’étais disposée à apprendre le texte de « La Chute » d’Albert Camus, dans la perspective de le présenter à Lourmarin, lors des rencontres autour d’Albert Camus en 2012. Ma motivation fut immédiate: Je répondis oui, sans la moindre hésitation. Ainsi l’incroyable défi était lancé pour la comédienne que je suis.”, explique Sophia Hadi à propos de la pièce. 
 Une représentation à ne pas rater  donc, les 20 et 21 mars prochain, au Théâtre national Mohammed V. 

Danaé Pol
Vendredi 17 Janvier 2014

Lu 680 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs