Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Son réseau d’assainissement liquide est défaillant : Mogador frôle la catastrophe




Son réseau d’assainissement liquide est défaillant  : Mogador frôle la catastrophe
Les intempéries du samedi 18 décembre 2010 ont une fois de plus mis à nu la précarité du réseau d’assainissement liquide  d’Essaouira, ville qui a frôlé la catastrophe. Pourtant, ces précipitations régulières et accompagnées d’un vent  assez fort n’ont connu leur pic que vers 16h de la même journée. Vers 16h 30, la situation dans le quartier Lalla Amina était devenue incontrôlable. Faute d’altitude, les égouts défaillants et débordés ont commencé  à refouler les eaux pluviales abondantes. Les locaux furent assiégés le long du boulevard menant à la gare routière, et les citoyens ont dû improviser pour arriver à leurs destinations.
«  J’étais toute mouillée et bloquée par une gigantesque flaque d’eau au cœur du quartier Lalla Amina en voulant assister à une conférence organisée au sein de la maison du citoyen. J’ai dû prendre une petite charrette de transport pour passer», a déclaré une citoyenne.
Effectivement, les moyens de transport en commun étaient hors service,  petits taxis et voitures privées bloqués, et il fallait subir de l’eau jusqu’aux genoux pour pouvoir passer. Les services (compétents) ont été dépassés, et ils se sont contentés d’attendre le reflux des vagues.
«  On n’y peut rien actuellement. C’est la faiblesse du réseau de l’assainissement liquide qui est à l’origine de cette situation répétitive à chaque précipitation. C’est un problème à régler dans sa globalité en prenant en considération la faible altitude de la ville. Maintenant, on se contente de suivre la situation de près», a assuré un responsable commentant le débordement des eaux pluviales et même  polluées comme c’était le cas au quartier Azlef.
La route menant à Agadir devant Sidi Magdoul et passant par la pépinière des Eaux et Forêts fut   submergée par des immenses flaques d’eau. Il a fallu y travailler jusqu'à l’après-midi du dimanche pour la dégager.
 A la campagne, la situation était beaucoup moins inquiétante, moins de vent et de précipitations. Les oueds ont gardé leur calme à part ceux de Sidi Yassine et  Ait Daoud. Cette fois-ci, c’était la cité millénaire qui inquiétait le plus à cause de l’état catastrophique des infrastructures.
«Certes, ces précipitations sont loin d’être comparées à celles de Casablanca, Mohammedia, ou même Bouznika. Mais Essaouira paie, à chaque fois, les frais de la défaillance de son réseau d’assainissement liquide. Pourtant, plusieurs milliards de dirhams ont été débloqués dans le cadre du très contesté projet de réaménagement du réseau de l’assainissement liquide dont les travaux furent achevés depuis deux ans maintenant. A qui incombe la responsabilité de l’échec fatal de ce projet qui a tout démoli (routes, voiries, chaussées, espaces verts, pavées) ? Il y a des responsabilités à définir ; les responsables doivent rendre des compte aux citoyens qui payent un service d’assainissement de très mauvaise qualité », s’est indigné un citoyen bloqué par les immenses flaques d’eau.
Vers 22h du samedi 18 décembre 2010, les eaux avaient commencé à se retirer, les précipitations étaient plus légères et espacées ; le trafic avait repris avec une certaine hésitation, car les voiries dégradées cachaient beaucoup de surprises aux usagers !
Essaouira a vraiment frôlé la catastrophe, et les précipitations du samedi n’étaient que les prémices de la saison des intempéries.

Abdelali khallad
Mercredi 22 Décembre 2010

Lu 572 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs