Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sommet du G8 : Obama fait campagne à camp David




Sommet du G8 : Obama fait campagne à camp David
Le président américain Barack Obama a passé son week-end à tenter de mettre fin à une guerre, en Afghanistan, à en prévenir une autre, en Iran, et à sauvegarder l’économie mondiale, tout en sachant que chaque crise pourrait menacer ses chances de réélection en novembre.
La politique étrangère décide rarement d’une élection aux Etats-Unis mais les impératifs de la diplomatie peuvent parfois se transformer en terrain miné sur le plan intérieur, comme l’a montré récemment l’affaire du dissident chinois aveugle Chen Guangcheng.
Mais les sommets du G8 à Camp David vendredi et samedi puis à l’Otan à Chicago dimanche et lundi ont permis à Barack Obama d’occuper le devant de la scène internationale en pleine campagne électorale face à son adversaire républicain Mitt Romney, qui a tenté de jouer des coudes à coups de communiqués.
Après avoir mis fin à la guerre en Irak, Barack Obama compte dire aux électeurs que la fin d’un autre conflit est en «bonne voie» en Afghanistan. Mais il doit s’assurer que la stratégie de sortie ne se traduise pas par un effondrement de l’Afghanistan.
A Chicago, M. Obama et les 27 alliés de l’Otan ont entériné le transfert de responsabilité des opérations aux Afghans en 2013 et de se cantonner à un rôle de soutien jusqu’à la fin 2014 quand les troupes de l’Otan quitteront le pays.
Il a également tenté de pousser les alliés à s’engager financièrement à soutenir et à former l’armée afghane après 2014 afin qu’Al-Qaïda ne renaisse pas de ses cendres dans ce qui fut son sanctuaire.
Mettre fin à la guerre en Afghanistan de façon responsable pourrait aider M. Obama pour l’élection, même si cela n’est pas sa motivation première, estime Mark Jacobson, ancien représentant civil de l’Otan en Afghanistan.
«Y a-t-il un bénéfice politique pour le président Obama à apparaître fort sur les questions de sécurité nationale? Absolument», estime cet expert au German Marshall Fund.
Un autre sujet international sensible est l’Iran. Au sommet du G8 vendredi et samedi, M. Obama et les chefs d’Etat des pays les plus riches de la planète ont à nouveau mis la pression sur Téhéran, espérant que les sanctions convainquent l’Iran de stopper son programme nucléaire controversé.
Des opérations militaires contre l’Iran, israéliennes ou américaines, provoqueraient une flambée des cours du pétrole, mettant en danger une économie américaine encore fragile. A Camp David, le G8 a assuré que le marché mondial serait approvisionné en pétrole une fois l’embargo européen sur le brut iranien entré en vigueur le 1er juillet.
Plus important encore pour la réélection de Barack Obama, c’est l’état de l’économie américaine qui poursuit sa lente amélioration mais n’est pas en mesure d’absorber l’onde de choc que provoquerait une plongée de l’Europe dans la crise.
Au G8, M. Obama a tenté de naviguer entre les positions européennes favorables à une politique de rigueur et ceux, François Hollande en tête, qui se prononcent pour une politique de relance.
«Tous les dirigeants rassemblés ici s’accordent sur ce point: la croissance et les emplois doivent être notre principale priorité», a affirmé M. Obama, semblant jeter une pierre dans le jardin de la chancelière allemande Angela Merkel, championne de la politique d’austérité.
Le G8 a également réaffirmé le soutien à une zone euro «unie» et au maintien de la Grèce dans la monnaie unique.
En définitive, le sort de Barack Obama pourrait se jouer sur des événements que ne peut contrôler l’homme considéré comme le plus puissant de la planète.

Libé
Mardi 22 Mai 2012

Lu 316 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs