Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sommeil : une seule nuit blanche parvient à affecter le système immunitaire




Sommeil : une seule nuit blanche parvient à affecter le système immunitaire
Une nouvelle étude anglo-néerlandaise a récemment mis en évidence les méfaits d'une nuit blanche sur l'organisme et particulièrement sur le système immunitaire.
Gare aux conséquences d'une longue nuit passée éveillé ! Une équipe anglo-néerlandaise de chercheurs a en effet récemment prouvé comment quelques heures de sommeil en moins peuvent avoir des effets néfastes sur l'organisme. En effet si l'on savait déjà que le manque de sommeil était mauvais pour l'organisme, l'équipe du Dr Katrin Ackermann de l'Eramus MC University Medical Center Rotterdam aux Pays-Bas a voulu s'intéresser plus particulièrement à l'impact d'une seule nuit blanche. Leur étude, publiée le 1er juillet dans la revue américaine SLEEP, démontre ainsi que les nuits blanches perturbent particulièrement l'activité des granulocytes, globules blancs du système immunitaire.
Pour en arriver à une telle conclusion, les chercheurs ont mené une série d'expériences sur quinze hommes, âgés d'en moyenne vingt-cinq ans. Le protocole était le suivant : pendant une semaine, les volontaires ont été invités à équilibrer leur rythme circadien en dormant 8 heures par nuit, et en s'exposant au moins 15 minutes à la lumière du jour 90 minutes après leur réveil. Les trois derniers, il leur a également été interdit de boire du café, de consommer de l'alcool ou des médicaments. Après cette étape, les sujets ont alors été soumis à une période d'éveil de 29 heures consécutives. Par ailleurs, leur sang a été prélevé régulièrement à chaque étape afin de contrôler le niveau des globules blancs.
En comparant la densité des globules blancs prélevés avant et après la nuit blanche, les scientifiques ont ainsi constaté une augmentation extrêmement importante des granulocytes pendant la veille imposée. Un phénomène qui traduit une importante activation du système immunitaire. Comme l'expliquent les chercheurs, la nuit de sommeil perdue pousserait en fait l'organisme à réagir en mobilisant un grand nombre de cellules immunitaires, exactement comme il le ferait s'il devait faire face à un stress physique. Or, d'après les résultats obtenus et les conditions de l'expérience, une seule nuit blanche suffirait à provoquer un tel phénomène.
Si cette étude révèle donc encore une fois l'importance d'avoir un sommeil régulier pour l'organisme, elle doit être mise en parallèle avec d'autres recherches réalisées précédemment. Des travaux ont en effet démontré que le manque de sommeil rendait le corps plus vulnérable à certaines infections en perturbant les mécanismes de la défense immunitaire. Désormais, les chercheurs prévoient donc d'approfondir le sujet pour comprendre la manière dont une simple nuit blanche parvient à stimuler directement l'immunité.

Libé
Vendredi 6 Juillet 2012

Lu 677 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs