Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Solde excédentaire du compte courant à fin septembre




Le compte courant a dégagé à fin septembre 2015 un solde excédentaire de 5,8 milliards de dirhams (MMDH) pour la première fois depuis le 3ème trimestre 2007, selon l'Office des changes.
 L'amélioration du compte courant provient essentiellement de l'allégement du déficit au titre des transactions sur biens et de l'amélioration de l'excédent des échanges de services, atténués toutefois par la baisse de l'excédent du revenu secondaire, explique l'Office des changes dans un communiqué sur les résultats des échanges extérieurs à fin septembre 2015.
 Concernant le déficit du compte des transactions courantes, il s'est établi à 9,7 MMDH, en nette amélioration par rapport à son niveau à fin septembre 2014, soit -41 MMDH.
 L'Office des changes fait remarquer que la position extérieure globale laisse apparaître une situation nette débitrice de 607,3 MMDH contre -619,9 MMDH à fin juin 2015, en allégement de 11,7 MMDH.
 Cette évolution s'explique par la hausse du stock des avoirs financiers (+16,2 MMDH) plus importante que celle de l'encours des engagements financiers (+4,5 MMDH).  L'accroissement du stock des avoirs financiers (324,6 MMDH contre 308,4 MMDH à fin juin 2015) s'explique principalement par l'accroissement de 8,5 % (+17,1 MMDH) du stock de la rubrique "Avoirs de réserve".
 L'augmentation de l'encours des engagements financiers (931,9 MMDH contre 927,4 MMDH à fin juin 2015) est imputable essentiellement à la hausse du stock des investissements directs (+5,5 MMDH) et dans une moindre mesure à la progression du stock de la rubrique "autres investissements " (+1,2 MMDH). En revanche, l'encours des investissements de portefeuille baisse de 2,2 MMDH.
 L'Office des changes rappelle que le déficit de la balance commerciale s'est allégé de 22 % (32,1 MMDH) à fin septembre.
 Cette évolution est imputable à la baisse des importations (-7,3 %) conjuguée à la bonne performance des exportations (+6,9 %), explique la même source, notant que le taux de couverture des importations par les exportations gagne 7,8 points (58,6 % au lieu de 50,8 %).
 La baisse des importations s'explique pour l'essentiel par la régression des approvisionnements en produits énergétiques (-32 %) et en céréales. En revanche, l'accroissement des exportations provient de la bonne reprise des ventes de phosphates et dérivés (+19,1 % ou +5,5 MMDH) et de la progression des exportations du secteur automobile (+17,9 % ou +4,5 MMDH) et celui de l'industrie automobile.

Mardi 5 Janvier 2016

Lu 1073 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs