Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Soirée d’anthologie à Hollywood pour la sortie de “Star Wars”

Disney a racheté les droits de la saga spatiale en 2012 pour plus de 4 milliards de dollars




Ovations debout, applaudissements et cris de joie: la première du nouveau "Star Wars"
a eu lieu lundi soir devant
un public enthousiaste à Hollywood
 
 
Quelque 5.000 invités triés sur le volet ont assisté à l'avant-première mondiale du "Réveil de la force", premier "Star Wars" en dix ans et film le plus attendu de l'année.
Les vedettes de cinéma (Spike Lee, Geena Davis, Steven Spielberg, Sofia Vergara, Joseph Gordon-Levitt déguisé en Yoda...) et de l'entreprise (Sheryl Sandberg, numéro deux de Facebook) ont accouru vers le Dolby et le Chinese Theatre, où était simultanément projeté le film.
Pour cette première parmi les plus importantes jamais connues à Hollywood, le périmètre était bouclé sur dix pâtés de maison, les procédures de sécurité plus strictes que pour les Oscars. Des centaines de fans se pressaient, certains campant depuis plus de 24 heures, pour tenter d'apercevoir les stars de l'épopée dont le premier épisode est sorti en 1977.
"Ça vaut totalement le coup d'être là, c'est quelque chose qui n'arrive qu'une fois dans la vie", a expliqué à l'AFP Kaitlyn Nichols, 18 ans et fan depuis l'enfance.
Les acteurs légendaires de la première trilogie, notamment Mark Hamill (Luke Skywalker), Carrie Fisher (Princesse Leïa) et Harrison Ford (Han Solo) ont défilé sur un immense tapis rouge aux côtés des nouvelles vedettes du "Réveil de la force".
"La technologie est géniale quand on ne se sent pas dépassé par elle. J'ai toujours pensé que c'est mieux de rester à l'échelle humaine", a dit à l'AFP Harrison Ford, en référence au choix du réalisateur J.J. Abrams de privilégier les acteurs et de vrais décors face à l'imagerie numérique.
"La saga parle d'atteindre son potentiel et c'était vrai du premier 'Star Wars', Luke (Skywalker) ne savait pas de quoi il était capable. Et nous devons tous faire face à ça tous les jours", ajoute le scénariste Lawrence Kasdan. Daisy Ridley et John Boyga, deux Britanniques de 23 ans, tiennent notamment les rôles principaux, la glaneuse solitaire Rey et le soldat du Premier Ordre qui s'enfuit Finn.
"Nous sommes ici pour célébrer le nouveau 'Star Wars', rien de cela ne serait possible sans le génie et la vision d'un seul individu, George Lucas, qui a créé la plus belle mythologie de notre temps", a déclaré le patron de Disney, Bob Iger, en lançant la soirée, déclenchant une ovation debout pour le créateur de la saga.
Disney a racheté les droits de la saga spatiale en 2012 pour plus de 4 milliards de dollars. Le géant du divertissement va commencer à recevoir les fruits de son investissement: le film réalisé par J.J. Abrams déferlera dans les salles du monde entier à partir de ce mercredi.
Les experts pronostiquent des recettes qui pourraient dépasser les deux milliards de dollars. Sans compter les innombrables produits dérivés, et trois autres suites à venir.
J.J. Abrams a remercié ses parents "de m'avoir emmené voir 'Star Wars' quand j'avais dix ans. C'était une super idée", avant de rendre hommage à Steven Spielberg, l'un de ses mentors, et aux patrons de Lucasfilm et Disney pour lui avoir fait confiance.
Le compositeur de la mythique musique John Williams a été ovationné debout, tout comme Carrie Fisher et Harrison Ford.
"Le réveil de la force", dont l'intrigue a été jalousement gardée secrète jusqu'à la première, démarre 30 ans après la fin du "Retour du Jedi".
Luke Skywalker, le dernier maître Jedi, a disparu et il faut le retrouver pour sauver la galaxie du maléfique Premier Ordre. La princesse Leïa, devenue Général, envoie le pilote de chasse Poe Dameron pour tenter de le retrouver. Il va croiser le chemin de Finn et Rey.
La projection a été rythmée de nombreux cris de joie et d'applaudissements, notamment lorsqu'apparait à l'image Harrison Ford/Han Solo accompagné de son fidèle Chewbacca.
Poursuites intersidérales, boutades, combats de sabres-laser, créatures étranges, pouvoirs surnaturels, romance... "Le réveil de la force" perpétue le registre d'une saga qui a marqué la culture populaire.
"C'est amusant, émouvant. J'ai eu l'impression de revivre mon enfance. Je pense que mon fils va aimer", a réagi auprès de l'AFP Mike Caren, à la sortie de la projection. "C'était vraiment génial. Il y a beaucoup de moments où les personnages féminins ont le pouvoir", ont renchéri Veronica et Vanessa Merrill, actrices.

Mercredi 16 Décembre 2015

Lu 596 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs