Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Soirée colorée à l’Institut Cervantès : Ambiance festive à Casablanca




Soirée colorée à l’Institut Cervantès  :  Ambiance festive à Casablanca
Quatre groupes musicaux marocains et africains aux styles variés ont partagé récemment la scène du Théâtre de l’Institut Cervantès-Casablanca, lors d’une soirée très colorée et riche en émotions qui a drainé un public aussi varié que nombreux.
Envoûté par les rythmes endiablés et les sonorités très dansantes, les spectateurs ont beaucoup applaudi ce soir-là le groupe Mayara Band. Fondé il y a quatre ans, ce groupe a remporté le prix« Génération Mawazine » en 2007 et le prix du « Tremplin L’Boulevard » en 2008.
Le groupe casablancais, qui se distingue en combinant des standards gnawis aux rythmes  funk, ragga, reggae, raï, dub et flamenco, était  accompagné lors de cette soirée, par les ensembles  Africa Style, Gnawa Click et The Minority Globe.
Quatre groupes qui ont tenu en haleine le public durant environ deux heures dans une belle ambiance que ni la pluie  et ni le froid n’ont troublé. Musique Gnawa, fusion et reggae étaient au menu de cette soirée, offrant ainsi l’occasion au public de se dégourdir les jambes autant que possible et d’esquisser des pas comme il le pouvait.
Ces groupes se sont donné la réplique toute la soirée dans le cadre d’un programme (« Soirée artistique ») initié par l’Association « Collectif des jeunes artistes marocains » à l’Institut Cervantès et qui comportait outre la soirée musicale, une rencontre et une exposition mettant en lumière le regard que portent des artistes graveurs marocains sur l’œuvre du peintre espagnol Goya, « les Caprices ». Cette exposition, qui se tient jusqu’au 3 mars prochain, réunit 48 œuvres réalisées par 12 graveurs marocains. A savoir : Malika Agueznay, Ahmed Amrani, Said Aras, Farid Belkahia, Saad Ben Cheffaj, Bilal Chrif, Hassan Echair, Rahima El Arroud, Moulay Youssef El Kahfai, Abdelkader Laraj, Meki Megara et Abdelkrim Ouazzani.
Un moment de rencontre et d’échange culturel et social qui aura permis à bien de Casablancais de se détendre tout en s’instruisant à la salle des expositions de Cervantès de Casablanca.
Soulignons enfin que le Collectif des jeunes artistes marocains s’est fixé comme objectif d’encourager « l’organisation d’événements culturels et tenter d’impliquer le public pour suivre et soutenir les jeunes créateurs d’ici et d’ailleurs ».

ALAIN BOUITHY
Jeudi 25 Février 2010

Lu 403 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs