Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sofia Essaïdi dans la peau d’Oum Kalthoum


Après avoir incarné Cléopâtre avec brio, la chanteuse marocaine prêtera ses traits à celle qu'on surnommait «La Dame», dans un film biographique, baptisé «La Voix».



Interpréter Oum Kalthoum, «un énorme défi» selon la jeune femme

Il y a quarante ans disparaissait celle que l’on surnommait la Diva du monde arabe, l’Astre de l’Orient, la Cantatrice du peuple ou, tout simplement, la Dame. A l'occasion de cet anniversaire, la vie d'Oum Kalthoum sera adaptée au grand écran par la réalisatrice Guila Braoudé. Et c'est la chanteuse marocaine  Sofia Essaïdi, révélée dans la «Star Academy française» en 2003, qui prêtera ses traits à ce monument d’Egypte, deux ans après avoir fait ses débuts d'actrice dans la comé­die musi­cale «Cléo­pâtre, la dernière reine d'Egypte».
Dans ce film, baptisé «La Voix», la réalisatrice évoque comment Oum Kalthoum est devenue «la plus belle représentation de la femme libre en Orient». Née dans une famille pauvre, elle doit se déguiser en garçon pour chanter jusqu'à ses seize ans. Mais c'est sous sa véritable identité et grâce à une discographie longue de 285 titres qu'elle se porte au firmament de la chanson arabe. «Oum Kalthoum était fille d'imam, musulmane pratiquante et féministe déterminée », confie la réalisatrice Guila Braoudé. «Il y a ceux qui font du mal à l'Islam et ceux qui font du bien. Oum Kalthoum fait évidemment partie de ceux qui font du bien. J'espère que ce film en fera aussi dans cette époque agitée pour le monde arabe», ajoute-t-elle.
Pour sa part, Sofia Essaïdi explique, dans un entretien accordé au Parisien, qu’incarner Oum Kalthoum représente un énorme défi pour elle. «On a toujours peur de ne pas être fidèle à la réelle image de l’artiste. Il y a une vraie pression. Et en même temps, ça donne envie. Elle était une icône. Ça va être un gros travail. Mais, moi, j’aime bien. Quand j’ai incarné Cléopâtre, j’ai passé des mois à me documenter et à lire. Quand on s’attaque à Oum Kalthoum, on est obligé de tout connaître sur le bout des doigts», précise-t-elle.  Mais va-t-elle, elle-même, interpréter les chansons d’Oum Kalthoum? «Non ! Mais on va essayer. Il y a peut-être des fois où je chanterai moi-même », dit-elle. « A la rentrée, j’aurai deux coachs, l’un pour le jeu, l’autre vocal pour pouvoir être prête le premier jour du tournage. Et puis, j’ai rencontré la réalisatrice Guila Braoudé que j’avais connue au Maroc en 2004 sur le tournage de «Iznogoud», dans lequel j’apparaissais, mis en scène par son époux, Patrick Braoudé. On s’entend déjà bien» confie-t-elle dans ledit entretien.   
Chanteuse et actrice maroco-française, Sofia Essaïdi  est née en 1984 à Casablanca. C'est dans un  quartier huppé de la métropole qu'elle grandit aux côtés de ses deux frères aînés. Entre une mère au foyer et un père commandant de bord sur long-courrier : l’occasion pour Sofia de visiter les quatre coins du globe. A 6 ans, la fillette prend des cours de danse et commence à pratiquer le piano. Après avoir décroché son bac au lycée français Lyautey de Casablanca, Sofia quitte son Maroc natal pour rejoindre Paris. Elle y suit des études de finance à l’Université Paris-Dauphine. C’est en 2003 qu’elle entend alors parler de la «Star Academy» et un simple casting va changer sa vie.  
Après avoir incarné, avec brio, Belbeth dans «Iznogoud» et tenu le premier rôle dans «Aïcha 2, job à tout prix», Sofia Essaïdi s'apprête donc à briller une nouvelle fois au cinéma, mais elle n'en oublie pas la chanson pour autant. «Il y a un album en préparation pour ma nouvelle maison de disques, Warner Music, avec laquelle je viens de signer. J'ai mis du temps pour savoir ce que je voulais faire depuis Cléopâtre. J'avais envie d'un nouveau départ. Il y a déjà quelques titres enregistrés», conclut la chanteuse marocaine. 
Avec le talent affiché dans la comé­die musi­cale «Cléo­pâtre, la dernière reine d'Egypte», on estime que la jeune comédienne se glissera aisément dans la peau de la diva égyptienne. Bonne chance à elle !
 

Mehdi Ouassat
Vendredi 31 Juillet 2015

Lu 2606 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs