Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Société civile et élaboration des politiques locales passées au crible




«Les mécanismes de participation de la société civile dans l'élaboration, le suivi et l'évaluation des programmes et des politiques des communes locales», est le thème d'une rencontre consultative, organisée, jeudi à Tétouan, à l'initiative de la commune urbaine de la province, en partenariat avec l'Agence des Etats-Unis pour le développement international et le Programme d'appui à la société civile.
Cette rencontre, qui a été animée par des experts marocains dans le domaine juridique et de gestion de la chose publique locale, vise à jeter la lumière sur les mécanismes de participation de la population locale dans l'élaboration, le suivi et l'évaluation des politiques et des programmes des collectivités territoriales et les moyens de leur mise en œuvre, ainsi qu'à permettre à la société civile de connaître le cadre constitutionnel et juridique de la démocratie participative.
Les intervenants ont souligné, à cette occasion, que la mise en place par le législateur marocain d'un cadre juridique des mécanismes de la démocratie participative constitue une étape importante dans le cadre des réformes engagées dans le Royaume en ce qui concerne aussi bien les politiques publiques que les collectivités territoriales, notant que la mise en œuvre de l'approche participative est tributaire du degré d'application des règles de la bonne gouvernance et de l'élaboration d'une vision stratégique globale qui prend en compte les aspirations de la société civile.
La mise en œuvre des règles de la démocratie participative passe par la mise en place d'une feuille de route permettant de définir les missions et le rôle dévolu à chaque acteur de la vie publique locale et l'adoption d'une politique de communication favorisant l'échange des informations et la concertation entre la collectivité territoriale et les composantes de la société civile, ont-ils ajouté.
Ils ont de même relevé que la démocratie participative, dans ses dimensions procédurale et juridique, se veut un mécanisme prometteur pour réglementer les relations entre les différents intervenants dans la chose communale, à travers le soutien à l'action politique, le renforcement de l'édifice démocratique régional et local et la consolidation des bases de la démocratie représentative.
Plusieurs thématiques ont été débattues lors de cette rencontre, dont «Les méthodes de mise en place des mécanismes de prise de décision, de concertation et de présentation des propositions et des observations», «Le plan d'action communal: outils de dialogue et participation citoyenne» et «Le cadre juridique et réglementaire de participation de la société civile dans l'élaboration, le suivi et l'évaluation des programmes et des politiques des collectivités territoriales».

Samedi 12 Mars 2016

Lu 314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs