Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sneijder, stratège devenu marathonien




Sneijder, stratège devenu marathonien
Le Néerlandais Wesley Sneijder, l’un des joueurs les plus en vue de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, a accepté un rôle plus dans l’ombre au Brésil, davantage marathonien, moins stratège, au service de Pays-Bas plus réactifs qu’entreprenants.
Les Oranje, qui rencontrent le Mexique en quart de finale dimanche à Fortaleza, peuvent compter sur un joueur «dévoué», assure-t-il dans la presse de son pays.
«Je n’ai jamais autant couru que durant ce tournoi, constate le joueur de Galatasaray en Turquie. J’étais habitué à recevoir les ballons pour les distribuer. Maintenant, c’est à moi de les chasser. Je suis dans une super condition donc ça ne pose pas de problème».
«Je n’ai aucun problème avec cela», assure le N.10 de la sélection Oranje, qui court en moyenne 11 kilomètres par match depuis le début du Mondial, selon les statistiques de la Fifa. «Beaucoup plus qu’auparavant», assure-t-il.
Démarche collective
La situation ne doit toutefois pas être facile à vivre pour celui qui était le maître à jouer des Pays-Bas en 2010 et voit, quatre ans plus tard, la presse internationale s’extasier devant les prestations de Robin van Persie et Arjen Robben.
Face à l’Espagne (5-1), Sneijder a réussi deux passes décisives avant d’être moins déterminant face à l’Australie (3-2) et au Chili (2-0).
«Si vous me jugez sur mes buts et mes +assists+, alors oui, mon bilan n’est pas fameux, concède-t-il. Mais ce que je dois faire, je le fais. Je m’inscris dans une démarche collective. Et le coach est content de ce que je produis».
Aux Pays-Bas, certaines critiques (de Johan Cruyff notamment) se font entendre sur la tactique adoptée par van Gaal. Contre le Chili, la possession de balle néerlandaise ne fut que de 36%. Au pays du «football total», cela passe difficilement.
«Nous avons neuf points sur neuf, dix buts inscrits. C’est la meilleure réponse aux critiques», estime Sneijder, ajoutant que ce système prônant «le jeu en contre-attaques fonctionne».
 
Pas d’excès 
de confiance
 
«J’ai le sentiment que nous pouvons aller très loin dans ce Mondial. Je suis beaucoup plus optimiste qu’il y a un mois, ajoute le joueur formé à l’Ajax. La défense est solide et, devant, Arjen et Robin sont dans une forme étincelante». 
L’excès de confiance ne gagnerait-il pas, comme souvent, le camp néerlandais ? Sneijder ne le pense pas.
«Les anciens, nous avons le souvenir de l’Euro-2008, explique l’ex-joueur du Real Madrid et de l’Inter Milan. En phase de poules, nous avions écrasé l’Italie, la France et la Roumanie. Avant de chuter en quart de finale face à la Russie».
«C’est vrai qu’à l’époque, nous nous étions emballés. Il est possible que notre excès de confiance ait précipité notre perte, se rappelle Sneijder. Avec Arjen et Robin, nous nous sommes chargés cette semaine de mettre en garde nos jeunes équipiers».
Et Sneijder de conclure qu’il s’attend à un Mexique qui «va peut-être adopter une tactique attentiste».
«Ce sera alors peut-être à nous de prendre le jeu en mains en revenant à nos anciennes recettes. Louis van Gaal n’écarte pas ce scénario».
Le néo-marathonien pourrait-il dans ce cas redevenir stratège ? 

AFP
Samedi 28 Juin 2014

Lu 113 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs