Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sixième congrès du Fatah : Mahmoud Abbas reconduit à la présidence




Sixième congrès du Fatah : Mahmoud Abbas reconduit à la présidence
Le mouvement palestinien Fatah vient d'élire à l'unanimité, lors de son 6ème Congrès à Bethléem, son secrétaire général en la personne du président palestinien Abou Masine. Cette élection s'est déroulée sans objections ni réserves, contraignant ainsi  Mahmoud Abbas à assumer cette responsabilité qu'il comptait quitter.  Etant donné la contrainte    du temps et des travaux, la présidence du congrès avait décidé d'annuler la séance du vendredi matin pour permettre aux congressistes d'accomplir la prière que le président a accomplie à la mosquée de Rabat à Bethléem. Lors des travaux, les discussions devraient aboutir à un élargissement de la commission centrale afin que le nombre de ses membres passe à 23 au lieu de 21. En ce qui concerne la problématique des congressistes de la Bande de Gaza, il a été proposé l'élection de 18 membres à condition que l'on retienne au moins trois de la Bande de Gaza alors que 4 seront désignés par la présidence selon le statut interne du Fatah.

Dahlane se défend

Le retour de Mohamed Dahlane ainsi que le dépôt à la dernière minute de sa candidature ont surpris tout le monde. Prenant la parole, il a chargé la ligne de conduite du mouvement ayant débouché sur la suprématie du Hamas sur la Bande de Gaza. Il a critiqué également la commission d'enquête mise en place qui a demandé des comptes aux démunis et non pas aux personnes puissantes. Rappelant à ce propos qu'au moment de la confrontation avec Hamas, il n'était pas à Gaza mais en Allemagne pour recevoir des soins médicaux, ajoutant qu'il avait supporté beaucoup plus que ce qu'il ne pouvait.
Par ailleurs, le nombre de candidats postulant à la commission centrale a atteint 104, dont huit congressistes de la Bande de Gaza. En ce qui concerne les membres du conseil révolutionnaire, se sont portés candidats 650 dont 523 membres du congrès et 127 congressistes de la Bande de Gaza. Quant au nombre global des membres du 6ème Congrès, il a été de 2325 congressistes auxquels se sont ajoutés 25 membres des éloignés de l'Eglise de la Nativité.
Il est prévu que la prochaine direction sera renouvelée à plus de la moitié, surtout que le poste de Farouk Kedoumi, ayant refusé de participer, est resté vacant, au moment où Hani El Hassan, souffrant, n'a pu prendre part à ce congrès.
Et c'est Marouane Berghouti, détenu par Israël et condamné à des centaines d'années de prison, qui bénéficie en premier des faveurs des pronostics, suivi du général Jebril Rejoub et de Saib Arikat, sachant que les congressistes du Fatah aspirent à ce que leur mouvement soit conduit par des leaders chevronnés et de jeunes dirigeants dynamiques.
De son côté, l'avocate Fadoua El Barghouti, épouse de Marouane Berghouti, a qualifié le sixième congrès du Fatah d'historique. Avançant devant la presse qu'elle souhaite que ce congrès dégage un programme national militant et  une direction à la hauteur du militantisme et de l'histoire du Fatah.
Et d'ajouter : «J'étais ravie du fait que l'intervention de Marouane qu'il a envoyée au Congrès a été considérée comme un document». Elle a en outre évoqué le beau moral de son mari, même détenu qu'il soit. Et elle a révélé qu'il remonte le moral de ceux qui lui rendent visite à la prison. 

Qu'ils sont drôles ces Palestiniens!

 Une ambiance tendue plane sur les assises de ce Congrès et les préoccupations des congressistes sont axées sur le contenu du très attendu communiqué  politique général, l'ambiance de la campagne électorale des candidats au poste du pouvoir. Dans ce cadre austère, les Palestiniens suivent cependant  attentivement tous les détails inhérents à leur cause principale, d'autant plus que  le lobby sioniste-américain tente d'imposer un projet de loi au Parlement américain. Lequel projet vise essentiellement à mettre en application les clauses relatives à  «L'Ambassade d'Al Qods» (1995) prévoyant  le transfert du siège de l'Ambassade des Etats-Unis d'Amérique à Al Qods que les sionistes considèrent comme « la capitale éternelle d'Israël ».  Ce projet vise également à faire  pression sur  l'administration américaine dans la mesure où cette dernière a critiqué de manière acerbe  l'Etat hébreu après l'expulsion de deux familles palestiniennes d'Al Qods Acharkia  (Jérusalem-est)  et aussi à cause de sa politique d'implantation des colonies en Cisjordanie.
Signalons enfin que le dépouillement a débuté dimanche soir.  Mais vu le temps que cela va prendre à cause du nombre croissant de candidats, les travaux de ce Congrès pourraient s'achever mardi dans la soirée, annonçant ainsi la composition de la direction de Fatah, toutes instances confondues.         


Bethléem : Abdelhadi Khairat
Lundi 10 Août 2009

Lu 232 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs