Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Six soldats et civils tués en 24 heures en Ukraine

331 morts depuis le cessez-le-feu selon l’ONU




Six soldats et civils tués en 24 heures en Ukraine
Trois civils et trois soldats ukrainiens ont été tués au cours des dernières 24 heures dans l'est séparatiste de l'Ukraine, illustrant la fragilité du cessez-le-feu instauré il y a plus d'un mois, a annoncé la mairie. "Trois civils ont été tués et quatre blessés dans des combats le 8 octobre à Donetsk", selon un communiqué de la municipalité.
 Des tirs sur des zones d'habitation se sont produits entre 19H30 locales (18H30 GMT) et 02H20 et les obus ont complètement détruit deux maisons, selon la même source.  Un journaliste de l'AFP sur place a constaté une série de bombardements intenses vers minuit provenant de l'aéroport, théâtre de combats entre l'armée ukrainienne et les séparatistes prorusses. Le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko a pour sa part annoncé que trois militaires avaient été tués et douze blessés en 24 heures.  Un journaliste de l'AFP à Donetsk a constaté une série de bombardements intenses vers minuit provenant de l'aéroport, théâtre de combats entre l'armée ukrainienne et les séparatistes prorusses. Dans la région séparatiste voisine de Lougansk, le gouverneur désigné par Kiev, Guennadi Moskal, a fait état de tirs intenses de mortiers sur la ville de Popasna à 80 km à l'ouest de Lougansk. Il était impossible dans l'immédiat d'établir les conséquences de ces bombardements, la communication avec la localité étant interrompue, selon la même source.  La veille, des autorités régionales ont fait état de quatre civils tués à Donetsk et trois dans la région de Lougansk. Cinq soldats ukrainiens ont également péri. C'était l'un des bilans les plus lourds constatés depuis l'instauration d'un cessez-de-feu le 5 septembre, censé permettre la création d'une zone tampon le long de la ligne de front dans l'Est où les combats depuis avril ont fait plus de 3.600 morts. Quelque 331 personnes ont été tuées en Ukraine depuis le 5 septembre, date d'entrée en vigueur du cessez-le-feu, jusqu'au 6 octobre, selon un communiqué sur la situation des droits de l'Homme en Ukraine publié mercredi par l'ONU à Genève."Depuis que le cessez-le-feu a commencé, entre le 6 septembre et le 6 octobre, il y a eu 331 décès enregistrés", a indiqué un communiqué accompagnant la mise à jour du rapport établi pour le Haut Commissariat aux droits de l'Homme des Nations unies.  Ce rapport, émanant de l'équipe de 35 observateurs de l'ONU en Ukraine et couvrant la période du 18 août au 16 septembre, a également relevé qu'un "nombre croissant de combattants étrangers, y compris des ressortissants supposés russes, sont venus renforcer entre le 24 août et le 5 septembre les rangs des groupes armés de la république auto-proclamée de Donetsk et de la république de Lougansk". "Durant la période sous revue, le droit humanitaire international (...) a continué à être violé par les groupes armés et certaines unités sous le contrôle de l'armée ukrainienne", a déclaré le rapport, citant des "accrochages et des tirs d'artilleries quotidiens". "Des groupes armés continuent de terroriser la population dans les zones qu'ils contrôlent en tuant, enlevant, torturant et maltraitant les gens", souligne l'ONU. 

Jeudi 9 Octobre 2014

Lu 283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs