Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Situation humanitaire critique au Yémen


Les rebelles prennent le siège de l'administration provinciale à Aden



Situation humanitaire critique au Yémen

La situation humanitaire critique au Yémen a poussé la Russie à réclamer samedi devant le Conseil de sécurité de l'ONU une pause dans la campagne de frappes aériennes de la coalition arabe qui lutte contre les rebelles chiites houthis.
 La campagne militaire menée par l'Arabie saoudite depuis le 26 mars a ralenti l'avancée des Houthis, liés à l'Iran, qui cherchent à s'emparer d'Aden, la grande ville du sud du Yémen, après avoir pris la capitale Sanaa et des régions du nord et du centre du pays. Mais les combats ont déjà fait plus de 500 morts selon l'ONU, rapporte l’AFP.
 Sur le terrain, les insurgés houthis font face à la résistance des "Comités populaires", une force paramilitaire soutenant le président yéménite Abd Rabbo Hadi Mansour qui, devant la progression rebelle, avait quitté Aden pour se réfugier en Arabie saoudite où il a été rejoint samedi par son Premier ministre démissionnaire Khaled Bahah.
 Aux Nations unies, la Russie, proche de l'Iran, a déposé samedi devant le Conseil de sécurité un projet de résolution demandant une pause dans les raids aériens le temps de permettre l'évacuation des étrangers, a expliqué à l'AFP un diplomate du Conseil.
Cette initiative russe a reçu un accueil mitigé.
 Dina Kawar, ambassadrice de Jordanie qui préside le Conseil, a indiqué que les membres de cette instance avaient besoin de "temps pour réfléchir".
L'ambassadeur d'Arabie saoudite n'a pas dit si son pays accepterait cette pause.
 Alarmé par la situation humanitaire, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a demandé une pause de 24 heures pour apporter un soutien médical à la population civile. Mais à Ryad, le général de brigade Ahmed Assiri a répondu que l'aide humanitaire serait autorisée lorsque les conditions le permettraient. "L'opération humanitaire fait partie de notre travail", a-t-il déclaré. "Nous ne voulons pas ravitailler les milices" ni que l'approvisionnement en aide interfère avec les opérations militaires, a-t-il ajouté.
 De son côté, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a fait savoir que la priorité du Caire, membre de la coalition arabe, était de sécuriser la navigation sur la mer Rouge et le détroit de Bab el-Mandeb, qui sépare l'Afrique de la péninsule arabique près de la ville yéménite de Taëz.
Devant l'insécurité croissante, l'Algérie a évacué samedi soir 160 de ses ressortissants. La Jordanie avait fait de même vendredi, évacuant 48 ressortissants par voie terrestre, au lendemain de l'évacuation de dizaines d'Egyptiens.
 Selon le général Assiri, la Russie, l'Inde, l'Indonésie et le Pakistan ont déjà évacué leurs ressortissants tandis que la Chine, Djibouti et le Soudan s'apprêtaient à en faire autant dimanche. D'autres pays comme le Canada, l'Allemagne et l'Irak ont fait des demandes similaires.
 Par ailleurs, les rebelles chiites au Yémen se sont emparés dimanche du siège de l'administration provinciale à Aden (sud), deuxième ville du pays, malgré la poursuite d'une opération militaire conduite par l'Arabie saoudite, selon un responsable local.
Les rebelles Houthis et leurs alliés, des militaires fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, "ont progressé dans la nuit à Al-Moalla", quartier du centre d'Aden, et "ont pris vers 03H00 (locale, 00H GMT) le siège de l'administration provinciale, dont le bureau du gouverneur", a indiqué ce responsable à l'AFP, sous couvert d'anonymat.

Lundi 6 Avril 2015

Lu 445 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs