Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sit-in des administrateurs le 16 du mois courant

2014 sera l’année de la colère des administrateurs




Sit-in des administrateurs le 16 du mois courant
Faire de 2014, «l’année de la colère des administrateurs » contre la discrimination et la hogra.  C’est la décision prise par l’Union nationale des administrateurs marocains (UNAM), et ce  pour faire aboutir les revendications du corps des administrateurs. Dans le cadre de son programme d’actions militantes, et à l’issue de la réunion de son bureau exécutif, tenue le 28 décembre 2013, l’UNAM a décidé d’organiser un sit-in de protestation le jeudi 16  janvier devant le siège du ministère de la Fonction publique et de la Modernisation des secteurs publics, à partir de 10h. 
Dans un communiqué rendu public, l’UNAM compte, via ce sit-in préventif, protester contre la politique d’austérité et de paupérisation du gouvernement dont pâtissent de larges  couches sociales, sa manière irresponsable   de traiter les grands dossiers concernant les fonctionnaires et contre ses orientations qui visent à porter atteinte aux acquis et droits de la classe ouvrière et à ignorer ses revendications.  A travers  cette manifestation, les administrateurs vont exprimer leur colère également contre   l’attaque, sans précédent,  du gouvernement contre les libertés syndicales, les méthodes  répressives contre les manifestants pacifiques et des défenseurs des droits humains  ainsi que la série de réformes  envisagées par le gouvernement relatives particulièrement aux Caisses de retraite et de Compensation, et ce au détriment des fonctionnaires et salariés.  
Par ailleurs, le conseil national de l’UNAM réuni le 21 décembre avait  dans un communiqué énuméré les dysfonctionnements, les problèmes et les souffrances des administrateurs de la Fonction publique et condamné les atteintes  progressives aux droits politiques, économiques et sociaux des citoyens notamment leur droit à la vie, à la liberté d’opinion et d’expression, entre autres. 
La demande principale  de l’UNAM, somme toute légitime, consiste en  la révision du statut des administrateurs sur la base de l’égalité entre groupes ayant des compétences et assumant des fonctions similaires. Elle rejette cette politique de deux poids deux mesures  du gouvernement  et la disparité salariale incompréhensible entre les cadres de l’Etat, sans fondement juridique objectif ni critères professionnels rationnels. 

Larbi Bouhamida
Lundi 6 Janvier 2014

Lu 932 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs