Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Silence radio des autorités marocaines dans le double meurtre du Vaucluse

L’épouse de la victime Saïd Slimani compte poursuivre le Dauphiné-libéré en justice..




Silence radio des autorités marocaines dans le double meurtre du Vaucluse
Indifférence incompréhensible des autorités marocaines et des représentations consulaires dans le département du Vaucluse envers le double crime des deux ressortissants marocains à Bonnieux dans l’Isle-Sur-La Sorgue. Un silence qui laisse perplexes les familles des deux victimes qui ont été abandonnées à leur sort. Au moment où elles ont besoin du soutien et de l’assistance des responsables marocains au ministère des Affaires étrangères et celui chargé de la communauté marocaine à l’étranger.
Un abandon troublant qui en dit long sur l’intérêt que porte le gouvernement à nos compatriotes à l’étranger. « Libé » a été le premier quotidien national à avoir sorti cette affaire au grand jour. Les deux familles attendent toujours la remise des corps pour leur inhumation. Une procédure qui s’avère difficile sans un soutien juridique et administratif des consulats et de l’ambassade du Maroc en France. On a appris à travers des membres des familles que le juge chargé de l’affaire devrait signer la remise des deux dépouilles ou du moins ce qu’il en reste après leur incinération par le présumé assassin Lionel Crevoulin qui a avoué son forfait devant les enquêteurs. Un véritable calvaire pour les familles des victimes qui voudraient rapatrier les corps au Maroc. Pour rappel, Omar Moussaoui et Saïd Slimani ont été retrouvés, carbonisés, dans le coffre de la 607 de ce dernier, jeudi matin à 6 h dans un coin perdu de l’Isle-sur-la-Sorgue. Les deux hommes  ont été tués par balles et pour dissimuler son crime, Lionel Crevoulin et sa  compagne ont décidé de faire disparaître les corps  en les brûlant. La gendarmerie n’a pas eu grande difficulté à retrouver la piste de l’assassin .Trois suspects ont été écroués et déférés devant le juge d’instruction du parquet d’Avignon. Les mobiles du meurtre annoncés par Crevoulin sont les impayés concernant le loyer que devait Moussaoui à l’assassin. Une somme de 7000 euros selon les aveux de l’assassin présumé. Le Dauphiné Libéré, un journal  local, avait évoqué l’hypothèse d’un règlement de comptes entre trafiquants de drogue, mais la veuve de Saïd Slimani est montée au créneau pour dénoncer ce dénigrement infondé et gratuit. Elle a annoncé à « Libé » qu’elle diligenterait des poursuites en justice contre ledit journal pour diffamation.

Kamal Mountassir
Vendredi 30 Août 2013

Lu 1338 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs