Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature de la version arabe du livre «La parenthèse désenchantée» : Habib El Malki et Narjis Rerhaye au SIEL




Signature de la version arabe du livre «La parenthèse désenchantée» : Habib El Malki et Narjis Rerhaye au SIEL
Le pavillon du Centre culturel arabe accueillait ce mercredi une séance de signature autour de la version arabe du livre «La parenthèse désenchantée » (Une alternance marocaine), dans le cadre du 18ème Salon international de l'édition et du livre (SIEL) qui se tient jusqu’au 19 février courant à Casablanca.
Co-écrit par Habib El Malki, professeur universitaire et ancien ministre sous le gouvernement El Youssoufi, et notre consœur la journaliste politique Narjis Rerhaye, cet important ouvrage décortique et analyse les dysfonctionnements et lacunes de l’expérience de l’alternance.
«La parenthèse désenchantée » est un « livre intéressant dans ce sens qu’il nous édifie sur l’expérience marocaine de la transition. Ce livre contient tous les ingrédients pour qu’il marche bien. En plus, il ne cible pas un public précis: c’est un livre ouvert qui s’adresse à tout le monde», a confié à Libé Bessam El Kardi, directeur général du Centre culturel arabe, éditeur du livre dans sa version arabe.
A travers cette approche édifiante et riche d’enseignements au cœur de l’alternance, Habib El Malki et Narjis Rerhaye nous livrent une lecture sans concession de la décennie 1990, analysant ainsi tous les éléments qui ont pu contribuer à quelques ratages qu’on a pu observer. Tout en édifiant le lecteur sur les échecs de l’expérience de l’alternance, les auteurs s’efforcent de décrypter la culture politique au Maroc. Journaliste, auteure et fin observatrice de la chose politique,  Narjis Rerhaye apporte ici, sans langue de bois, un regard différent et objectif dans l’analyse de cette expérience au goût inachevé.
S’il sort de l’ordinaire, le livre a cet avantage d’éclairer le lecteur sur des faits précis, de clarifier visions et positions ayant dominé lors de cette expérience sans précédent. Bref, un véritable travail de recherche et  de mémoire que le public saura évaluer à sa juste valeur. Très satisfait de cette séance de signature, qui a été « une réussite»,  Bessam El Kardi fait observer que «Habib El Malki figure parmi les professeurs émérites très appréciés au Maroc, un des leaders de la gauche marocaine qui  a marqué son passage au ministère de l’Education. C’est un homme prometteur même dans l’écriture ».
La version arabe du livre «La parenthèse désenchantée » (Une alternance marocaine) sera disponible dans toutes les librairies du Maroc, juste après la fermeture du Salon. Elle sera également présente dans tous les pays où nous sommes représentés », a rassuré Bessam El Kardi.

ALAIN BOUITHY
Vendredi 17 Février 2012

Lu 645 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs