Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature d’un mémorandum pour la recherche scientifique avec l’Espagne et le Portugal




Signature d’un mémorandum pour la recherche scientifique avec l’Espagne et le Portugal
Le Maroc, l'Espagne et le Portugal ont procédé, récemment, à la signature d'un mémorandum d'entente en vue de définir les modalités de recherche prioritaires et à fort potentiel de partenariat dans le domaine de la recherche scientifique. Signé par le ministre de la l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres, Lahcen Daoudi, la secrétaire d'Etat espagnole à la Recherche, au Développement et à l'Innovation, Carmen Vela Olmo et le secrétaire d'Etat portugais à l'Enseignement supérieur, Ferreira Gomes, ce mémorandum vise à dynamiser la coopération stratégique à moyen et à long termes entre les trois pays en matière de recherche scientifique.
L'accord traduit l'intérêt que portent le Maroc, l'Espagne et le Portugal à la recherche scientifique, au développement technologique, à la valorisation des résultats de la recherche, à l'innovation et à l'implication des entreprises des trois pays dans les processus de promotion de la recherche.
Les principaux axes de ce mémorandum, signé à Rabat dans le cadre du Sommet maroco-ibérique, s'articulent autour des nanotechnologies, des sciences de la mer, du traitement de l'eau et le dessalement de l'eau de mer, des biotechnologies, des forêts et l'environnement, de l'énergie solaire et des réseaux intelligents/smartgrid.
Intervenant à cette occasion, M. Daoudi a fait savoir que ce mémorandum, venant définir les modalités et les conditions d'une collaboration étroite entre les trois pays, ouvre des perspectives "prometteuses" devant la recherche scientifique, désormais l'une des priorités à l'échelle internationale.
Le ministre, qui a déploré le manque de laboratoires scientifiques au Maroc, a précisé que cet accord permettra aux chercheurs marocains d'accéder à des laboratoires européens, en l'occurrence, le laboratoire ibérique de nanotechnologies (INL), premier centre international de recherche européen dédié aux nanosciences et à la nanotechnologie.
De son côté, Mme Vela Olmo a souligné que la convention traduit la ferme volonté du Maroc et de l'Espagne de travailler ensemble en faveur de la promotion de la recherche scientifique et de relever les défis majeurs auxquels fait face la société dans un monde de plus en plus mondialisé.
Même son de cloche chez M. Gomes qui a relevé la nécessité d'établir des rapports permanents et plus profonds entre les chercheurs portugais et marocains, appelant à fournir davantage d'efforts en vue de contribuer au développement scientifique dans les deux pays.

Mercredi 24 Septembre 2014

Lu 541 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs