Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature d’un accord de gouvernement d'union en Afghanistan

L’OTAN va retirer ses troupes à la fin de cette année




Signature d’un accord de gouvernement d'union en Afghanistan
 Les deux candidats au second tour de l'élection présidentielle afghane, Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, ont signé dimanche un accord de gouvernement d'union nationale pour mettre fin à trois mois de contentieux électoral et de paralysie politique dans ce pays encore fragile.
La publication des résultats définitifs de l'élection, qui devrait donner la victoire et donc la présidence à M. Ghani selon des sources concordantes, est attendue plus tard dans la journée.
L'accord entre les deux hommes était vivement encouragé par l'ONU et les alliés de Kaboul, au premier rang desquels les Etats-Unis, pour éviter de plonger le pays dans des divisions potentiellement violentes alors que la majorité des soldats de l'Otan s'apprêtent à le quitter en fin d'année.
MM. Ghani et Abdullah ont signé l'accord instituant un gouvernement d'union nationale à la mi-journée devant la presse à Kaboul, quelques jours après un attentat taliban meurtrier dans la capitale, signe de la menace persistante de la rébellion malgré plus de douze ans d'intervention militaire occidentale.
 Ashraf Ghani, que les résultats préliminaires du second tour donnaient vainqueur avec 56,4% des voix, devrait succéder au président Hamid Karzaï.
 Abdullah Abdullah devrait de son côté désigner un chef de l'exécutif ou se nommer lui-même à ce poste appelé à devenir "Premier ministre exécutif" dans les deux ans, selon un projet d'accord consulté par l'AFP.
 Seul homme à avoir gouverné le pays depuis la chute du régime des talibans à la fin 2001 avec l'appui des Occidentaux, M. Karzaï ne pouvait briguer un troisième mandat, aux termes de la Constitution.
 Afin d'écarter les risques d'instabilité politique, les deux candidats avaient signé début août, en présence du secrétaire d'Etat américain, John Kerry, un accord sur le principe d'un gouvernement d'unité nationale qui serait formé quel que soit le vainqueur de l'élection présidentielle.
La force de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a prévu de retirer toutes se troupes de combats du pays d'ici à la fin de l'année.
 Les Occidentaux souhaitent dans ce cadre laisser à partir de 2015 une force réduite de 12.000 hommes, en grande majorité américains, contre 41.000 aujourd'hui et plus de 150.000 au plus fort de leur présence en 2010, pour former et soutenir les forces afghanes face aux talibans.
Le nouveau gouvernement aura la délicate tâche de stabiliser et sécuriser le pays, l'un des plus pauvres du monde, et relancer son économie au moment où l'aide internationale commence à se tarir.
Les Etats-Unis se sont félicités dimanche de l'accord d'union nationale conclu en Afghanistan par les deux candidats au second tour de l'élection présidentielle, Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah, qui représente une "opportunité importante d'unité".
 "La signature de cet accord politique contribue à mettre un terme à la crise politique en Afghanistan et ramène la confiance", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, dans un communiqué. "Nous soutenons cet accord et nous sommes prêts à travailler avec le prochain gouvernement pour assurer son succès".
 

AFP
Lundi 22 Septembre 2014

Lu 87 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs