Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sidi Ifni et Souss Massa Draâ : La rentrée scolaire sous le signe des grèves




La rentrée scolaire s’annonce chaude au Sud du Maroc. Elle se déroulera sous la menace de grèves des enseignants, en mal de reconnaissance et luttant pour une amélioration de leurs conditions salariales.
Ainsi après le sit-in observé le 6 septembre par les membres du bureau provincial et des bureaux locaux  de l’Union nationale de travail au Maroc, c’est au tour de la FDT, de l’UNMT, de l’UMT, de la SAEP et de l’UGTM d’organiser une grève préventive le mercredi 15 septembre devant le siège de la délégation de l’enseignement à Sidi Ifini.
 Lesdits syndicats reprochent au délégué provincial, selon un communiqué, un ensemble de mesures et décisions prises unilatéralement et attentatoires aux intérêts des enseignants et aux circulaires ministérielles encadrant la relation entre l’administration et ses partenaires. Les syndicalistes de Sidi Ifini déplorent également la gestion du secteur de l’enseignement,  jugée autoritaire et non pédagogique.  Ils demandent une participation active des instances syndicales dans le traitement des dossiers en suspens.
De son côté, la région de Souss-Massa-Draâ se prépare à accueillir le 5 octobre prochain, une grève régionale accompagnée d’un sit-in organisé par quatre syndicats de l’enseignement. Ces derniers dénoncent d’une part le non-respect par le  directeur de l’Académie et les délégués du ministère dans la région, de leurs engagements et leur refus d’appliquer les accords signés et récusent d’autre part les résultats des mouvements  de mutations à l’échelon régional jugés entachés d’erreurs et d’abus. Ils demandent donc la publication des résultats de l’audit.
 Il faut rappeler que la rentrée scolaire de l'année dernière a été marquée par plusieurs mouvements de protestations et de grèves dans nombre de régions, notamment à Ouarzazate, Zagora et Taounate.
 Les grèves de l’année dernière avaient un caractère régional local voire catégoriel. S'agit-il d'un changement de stratégie de ces derniers, d'un simple dérapage organisationnel ou d'une balkanisation du champ syndical? Pour certains spécialistes, ces mouvements de protestations régionaux sont nécessaires pour soulever et résoudre certains problèmes spécifiques à chaque région. 

Hassan Bentaleb
Mercredi 8 Septembre 2010

Lu 462 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs