Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Shéhérazade, les mille et une nuit” ouvre le Festival international de théâtre universitaire de Casablanca

L’évènement se poursuivra jusqu'au 9 juillet sous le signe "Action, aspect du théâtre contemporain"




Une belle prestation théâtrale du ballet de Milan intitulée, "Shéhérazade les mille et une nuit", a ouvert le bal de la 29ème édition du Festival international de théâtre universitaire de Casablanca (FITUC), mardi soir à la ville blanche. Conçue et adaptée spécialement pour la cérémonie d'ouverture du festival international de Théâtre universitaire de Casablanca, cette pièce de 90 minutes expose l’histoire de cette fille, sheherazade, qui aura la vie sauve à chaque aube grâce aux récits qu’elle raconte au Sultan. "Le choix de cette pièce théâtrale pour l’ouverture de cette manifestation culturelle représente un signe de reconnaissance de la notoriété de l’école de théâtre italienne qui est l’invité d’honneur de cette édition", a déclaré à la MAP Abdelkader Gonegai, doyen de la Faculté des Lettres et des sciences humaines Ben M'sik et président du FITUC. La forte présence de la thématique du mouvement dans la scène est motivée par le fait que le mouvement a touché tous les domaines et est devenu une particularité centrale du théâtre contemporain qui se base essentiellement sur le corps, négligeant, souvent, le texte, a-t-il expliqué. De son côté, le directeur technique du festival, Abdelfattah Diouri, a souligné dans une déclaration similaire que le festival renforce à travers les années son ouverture sur les écoles théâtrales pionnières afin de permettre aux étudiants et amateurs de cet art de se réunir autour des ateliers de formation encadrés par des artistes et des universitaires de renommée internationale, indiquant que cette édition reçoit près de 250 étudiants et étudiantes venus des quatre coins du monde. Pour sa part, le président de l’Université Hassan II de Casablanca, Idriss Mansouri, a estimé que ce rendez-vous international contribue significativement au rayonnement de la ville de Casablanca à travers le renforcement des relations entre les peuples, la dynamisation des échanges culturels et la consécration des valeurs de tolérance et de paix. Il a indiqué que l’importance de cette grande messe a incité les organisateurs à s’ouvrir sur la région de Casablanca-Settat lors de la prochaine édition afin que cette manifestation devient un rendez-vous dédié à la région toute entière renforçant ainsi sa contribution à la promotion artistique au niveau de la région.
Pour les organisateurs, la continuité du festival, qui arrive à sa 29ème édition, repose sur la conviction des organisateurs de son importance stratégique pour le Maroc, pour Casablanca, pour l'Université Hassan II de Casablanca et pour la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Ben M’Sik qui est devenue, à travers ce festival et les autres activités culturelles et scientifiques qu’elle organise, un pôle d’excellence de renommée nationale et internationale dans le domaine des arts et leur ingénierie.

Libé
Jeudi 6 Juillet 2017

Lu 777 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs