Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Shaqiri, le "Messi des Alpes" attendu en rappel




Shaqiri, le "Messi des Alpes" attendu en rappel
Hier marcher sur le Honduras en frappant les trois coups (3-0), demain gravir l'Argentine de Messi en 8e de finale du Mondial-2014? L'ascension suisse dépend essentiellement de Xherdan Shaqiri, son jeune premier de cordée.
"Il a montré ce dont il était capable. Xherdan a écrit une page d'histoire", s'est félicité le sélectionneur, Ottmar Hitzfeld, qui sait gré à son principal élément offensif d'avoir étiré sa propre histoire, puisque le technicien allemand prend sa retraite à la fin de l'aventure de la "Nati" au Brésil.
Tous les espoirs du pays alpin d'atteindre un quart de finale de Coupe du monde après 60 ans d'attente, qui serait même une première fois dans la formule actuelle du tournoi, se concentrent encore plus sur le milieu offensif né au Kosovo depuis qu'il a signé le 50e triplé dans l'histoire de la compétition.
Trois buts mercredi pour harponner la qualification, dont un "golaço" ("beau but" au Brésil), une frappe en lucarne, et c'est une tout autre histoire qui s'enclenche pour Shaqiri (36 sélections, 12 buts), après ses errances face à l'Equateur (2-1) et la France (2-5).
De nouveau rayonnant, le joueur de 22 ans, qui s'est dit "fier" de son équipe, voulait conserver le ballon en souvenir de ce triplé "exceptionnel", puis arroser cela d'un "verre de vin rouge". "Ça veut quand même dire quelque chose, quand on marque trois buts dans une Coupe du monde", a-t-il savouré.
Jeudi soir, il a été aperçu dans une churrascaria (restaurant à grillades) de Porto Seguro, refuge de la "Nati" dans le nord-est du Brésil, incognito en compagnie du milieu défensif Blerim Dzemaili et d'un troisième larron.
Avec visiblement un bon coup de fourchette: il a faim, "Baby Popeye", autre surnom dû à son physique petit (1,69 m) mais costaud, avec des tours de mollets (44 cm) et de cuisses (60) dignes d'un culturiste. Lui préfère "XS", ses initiales qui correspondent justement à son gabarit.
Faim de revanche: il a célébré l'ouverture du score l'index sur la bouche, geste adressé aux critiques qui l'avaient "énervé", parce qu'on attendait monts et merveilles de sa part, trop à son goût: "Je ne vais pas dribbler en remontant tout le terrain !"  Une pression pourtant conforme à son statut. Son entraîneur en club par exemple, Pep Guardiola, le considère comme "un cadeau" pour le Bayern Munich et "un dieu en Suisse". La comparaison avec Messi vient du physique, de l'explosivité balle au pied et d'une technique qui taquine les sommets. Déclarant être "un joueur comme les autres", Shaqiri s'était pourtant mousquetonné au groupe pour diluer la pression. Il avait fui ses responsabilités à l'oral, mais pas sur le terrain en montrant que le rôle de leader technique restait dans ses cordes.
 
'Shaqtrick' 
Dans son message de félicitations collectives adressé à la délégation suisse, le président de la Confédération helvétique, Didier Burkhalter, n'a pas manqué de mentionner le rôle de Shaqiri: "Un joueur marque les trois buts mais c'est toute l'équipe qui écrit l'histoire".
Et de "Shaqtrick" en "Shaq attack" (jeux de mots avec "hat-trick", coup du chapeau, et "shark attack", attaque de requin), en passant par "Nous savons que nous avons notre propre Messi", le sauveur de la "Nati" a croulé sous une avalanche de louanges dans la presse suisse.
Messi, justement, le vrai, avait inscrit son premier triplé pour l'Argentine contre la Suisse, en amical en février 2012 (3-1). Et l'Albiceleste, c'est une montagne que la Suisse n'a jamais pu déplacer en six confrontations (quatre défaites et deux nuls).
"C'est un rêve pour nous, avançait Shaqiri après son triplé. La petite Suisse est face à une formidable conquête". A lui de la tirer vers le haut. 

Lundi 30 Juin 2014

Lu 408 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs