Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Seuls 30.000 à 50.000 soldats américains resteront dans le pays : Retrait des GI’s d'Irak d'ici à août 2010




Seuls 30.000 à 50.000 soldats américains resteront dans le pays :  Retrait des GI’s d'Irak d'ici à août 2010
Barack Obama a confirmé jeudi aux parlementaires le retrait des troupes américaines d'Irak d'ici à août 2010, tout en y laissant des dizaines de milliers d'hommes pour conseiller les forces irakiennes et protéger les intérêts américains sur place.
Il est également confirmé que le président américain présentera le plan de retrait ce vendredi, lors d'un déplacement en Caroline du nord, à la base des Marines de Camp Lejeune.
Le président américain devait faire hier une déclaration publique sur ce retrait lors d'une visite à la base de Marines de Camp Lejeune en Caroline du Nord (sud-est).
M. Obama a pris cet engagement lors de discussions à la Maison Blanche en présence du vice-président Joe Biden, du secrétaire à la Défense Robert Gates et du chef d'état-major interarmées Michael Mullen.
Barack Obama aurait choisi d'effectuer le retrait des troupes américaines d'Irak d'ici « août 2010 », soit en 19 mois, trois de plus que ce qu'il avait promis pendant la campagne présidentielle.
Lors de l'entretien à huit clos avec les parlementaires américains, il a aussi confirmé vouloir laisser un contingent de 30.000 à 50.000 hommes après août 2010 et au plus tard jusqu'en décembre 2011.
Plusieurs élus démocrates se sont interrogés sur la mission exacte qu’auront les effectifs du contingent américain qui resteront sur place en Irak.
Il s'agira avant tout "de mener des missions de contre-terrorisme, d'entraîner, de conseiller et de porter assistance" aux forces irakiennes, leur a répondu le secrétaire à la Défense Robert Gates.
Ce dernier a refusé de confirmer les modalités du plan que Barack Obama devait présenter hier mais a rappelé que de toute façon la totalité des forces américaines aura quitté l'Irak d'ici la fin 2011, aux termes de l'accord de sécurité conclu l'an dernier entre Washington et Bagdad.
Barack Obama a également promis de réexaminer sa stratégie si les violences devaient flamber, a expliqué le républicain John McHugh, conseiller en chef du Comité parlementaire américain sur les forces armées, affirmant qu'il était inquiet de la situation en Irak, d'autant plus fragile qu'approchent les élections de décembre. Le président Obama a précisé qu'il existait même un "plan B", selon John McHugh.
Les démocrates aussi sont sceptiques mais plutôt par le nombre, selon eux, trop élevé de troupes que Barack Obama veut laisser sur le terrain après août 2010. Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants américaine, attend de savoir comment le président va le justifier, a-t-elle expliqué lors d'une interview sur MSNBC. Le calendrier proposé est le résultat d'un compromis, lié aux difficultés logistiques qu'un tel retrait comporte. Il correspond au retrait d'environ une brigade par mois. Ensuite, les Etats-Unis laisseraient des spécialistes du renseignement et de la surveillance, ainsi que des équipements, comme des avions sans pilote. Depuis le début de la guerre, le Congrès a voté, depuis le début et jusqu'à aujourd'hui, un budget de plus de 657 milliards de dollars (512 milliards d'euros) pour la guerre en Irak, selon un rapport du Congrès de l'an dernier.


AFP, AP
Samedi 28 Février 2009

Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs