Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Serge Dassault accusé d’avoir organisé l’arrestation de trois hommes au Maroc

Une plainte déposée en France contre un diplomate marocain pour association de malfaiteurs




Serge Dassault accusé d’avoir organisé l’arrestation de trois hommes au Maroc
Le Maroc aurat-il été la scène d’un stratagème visant à arrêter Fatah Hou afin de l’éloigner de la France ? C’est ce que laisse penser la plainte déposée par ce dernier contre l’industriel français, Serge Dassault, accusé d’association de malfaiteurs sur fond de soupçon d'achat de voix dans la ville de Corbeil-Essonnes, près de Paris, a indiqué l’AFP. 
Fatah Hou, déjà  victime d'une tentative d'assassinat, reproche à l'industriel et sénateur UMP d'avoir pris part à un stratagème en vue d'organiser son arrestation et celle de deux autres hommes au Maroc, afin de les éloigner de Corbeil-Essonnes. Le successeur de Serge Dassault à la mairie, Jean-Pierre Bechter, le responsable du service des sports de la ville et un diplomate marocain en poste à Paris sont également visés par cette plainte déposée vendredi dernier auprès du parquet d'Evry.
Une mauvaise nouvelle pour le milliardaire et patron de presse, dirigeant du groupe industriel aéronautique et d'armement éponyme,  puisque cette procédure vient s'ajouter à une enquête à Paris sur un système présumé d'achat de voix dans les quartiers sensibles de Corbeil-Essonnes, dont Serge Dassault a été le maire jusqu'en 2009. Dans ce cadre, le bureau du Sénat doit se prononcer mercredi sur une demande de levée de l'immunité parlementaire de l'industriel, ce qui ouvrirait la voie à sa mise en garde à vue.  Serge Dassault avait, par ailleurs, été entendu en octobre en tant que témoin assisté sur la tentative d'assassinat de Fatah Hou le 19 février par Younès Bounouara, proche de l'ex-maire Serge Dassault, mis en examen pour tentative d'assassinat et placé sous mandat de dépôt à la prison de la Santé.
M. Bounouara est en effet présenté comme l'intermédiaire, dans les cités sensibles de Corbeil-Essonnes, de M. Dassault, maire de la ville de 1995 à 2009. Il est au coeur de nombreuses rumeurs sur un système d'achat de voix qui aurait permis à l'avionneur d’assurer son élection, puis celle de son successeur, Jean-Pierre Bechter. Dans l'interview accordée au Point, M. Bounouara se défend d'avoir participé à un système d'achats de votes. Ce chef d'entreprise concède cependant avoir reçu de l'argent de l'élu dans le cadre d'un marché public estimé à près de 1,7 million d'euros. «J'ai été récompensé après quinze ans de service, de 1995 à 2009. Cet argent, je l'ai gagné à la sueur de mon front. Il n'a jamais été question d'acheter les électeurs», a-t-il confié. Ces «fantasmes», selon M. Bounouara, auraient en tout cas aiguisé les appétits de «voyous (...) aux abois» qui ont cherché à faire pression sur lui pour extorquer de l'argent au sénateur multimilliardaire. Et ce jusqu'au 19 février quand, se sentant «menacé», il craque et tire sur M. Hou. Dans l'entourage de M. Dassault, on concède bien volontiers la proximité du célèbre industriel avec cet ex-délinquant devenu chef d'entreprise, mais on conteste tout lien entre l'industriel et cette affaire, ce que M. Bounouara a d'ailleurs dit aux juges mercredi soir.
Auditionné, le 14 octobre, par le trio de magistrats instructeurs en charge de ce dossier criminel, M. Dassault a été placé sous le statut de témoin assisté pour «complicité de tentative d'assassinat». Une qualification «infamante», avait estimé un proche.
Parmi la série d'enquêtes liées à Corbeil-Essonnes et à M. Dassault, une information judiciaire a été ouverte à Paris en mars 2013 pour corruption, abus de biens sociaux, blanchiment et achat de votes présumés aux élections municipales, entre 2008 et 2010. 
 
 
 
 
 
 


H.B
Mardi 7 Janvier 2014

Lu 808 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs