Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sept jihadistes maliens arrêtés en Côte d'Ivoire

Extradés vers Bamako, ils reconnaissent ‘’avoir été’’ membres d’Ansar Dine




Sept jihadistes maliens présumés ont récemment été arrêtés en Côte d'Ivoire et extradés vers le Mali voisin, ont affirmé mercredi à l'AFP des sources de sécurité ivoirienne et malienne.
"Nous avons récemment arrêté sur notre sol sept jihadistes maliens grâce à des informations précises fournies par nos collègues maliens. Ils ont été extradés vers le Mali, ils sont actuellement à Bamako", a déclaré la source de sécurité ivoirienne jointe à la frontière avec le Mali. Elle n'a pas fourni d'autres détails.
Ces informations ont été confirmées par deux sources de sécurité maliennes, selon lesquelles les sept suspects ont avoué avoir participé à des attaques récentes perpétrées au Mali.
"La semaine dernière, les forces spéciales des services du renseignement du Mali ont travaillé avec leurs homologues ivoiriens pour arrêter en Côte d'Ivoire sept jihadistes qui ont fait des aveux", a dit la première de ces deux sources, sans préciser de date. Selon elle, certains ont reconnu avoir été "membres" du groupe islamiste Ansar Dine, fondé par l'ex-rebelle touareg malien Iyad Ag Ghali, tandis que d'autres ont indiqué avoir été des éléments de la police islamique de Tombouctou, dans le nord du Mali.
Le vaste Nord malien était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, dont Ansar Dine, jusqu'au déclenchement, en janvier 2013, d'une intervention militaire internationale.
Ces groupes jihadistes ont été dispersés et en grande partie chassés de ces régions par cette intervention, mais plusieurs zones échappent encore au contrôle des forces nationales et internationales, contre lesquelles les jihadistes multiplient depuis des mois des opérations.
Longtemps concentrées dans le nord du Mali, les attaques jihadistes se sont étendues depuis le début de l'année vers le Centre, puis à partir de juin dans le Sud, près des frontières ivoirienne et burkinabé.
D'après la deuxième source de sécurité malienne interrogée mercredi, les sept suspects arrêtés sont tous originaires du sud du Mali et ont créé, après le déclenchement de l'intervention militaire dans le nord du pays, une unité combattante ("katiba") baptisée "Khalid Ibn Walid".
En juillet, de sources militaires maliennes, des sanctuaires jihadistes avaient été détruits lors d'opérations dans la région de Sikasso (sud), près de la frontière ivoirienne, où plusieurs jihadistes présumés ont aussi été arrêtés.
Ces opérations militaires faisaient suite à des incursions dans la zone d'assaillants qui se sont réclamés d'Ansar Dine, d'après les mêmes sources.

Vendredi 4 Septembre 2015

Lu 441 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs