Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sensibiliser les jeunes aux possibilités partenariales au niveau local

Vers la mise en place d'une intelligence collective entrepreneuriale




Les moyens à même de mettre en place les fondements d'une intelligence collective entrepreneuriale dans la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër et de permettre aux entrepreneurs de créer des opportunités d'emploi et de rencontres ont été au centre des débats ayant marqué la 3ème édition de la rencontre des entrepreneurs et porteurs de projets de la région (Business Exchange Initiative), tenue récemment à Rabat.
 Organisée par la Jeune chambre internationale (JCI) de Rabat en partenariat avec le Conseil régional, cette rencontre constitue une occasion de renforcer les capacités des entrepreneurs de la région dans l'objectif d'enrichir le débat sur la valorisation de l'intelligence collective entrepreneuriale.
 Dans son allocution d'ouverture, le président du Conseil régional de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Abdelkébir Berkia, a souligné que l'application du concept d'intelligence collective entrepreneuriale à l'entreprise suppose que l'amélioration du rendement de l'entreprise soit fortement tributaire du réseau des relations entre participants, clients et concurrents, et de l'efficacité de ses membres, non seulement en matière de capacités d'apprentissage, mais aussi en ce qui concerne la disposition à partager informations, idées, pratiques et expériences.
 Et M. Berkia de préciser que la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër constitue un cadre idoine pour les investissements intérieurs et étrangers, en mettant en avant plusieurs projets de développement initiés dans la région à la faveur des Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, ayant fait de cette région un espace de réflexion, d'échange et de partenariat en vue de promouvoir un modèle de développement intégré et de répondre aux attentes pressantes de la population en matière de création d'emplois et de richesses.
 Il a, dans ce sens, fait état de plusieurs projets visant à promouvoir les investissements dans le cadre d'un partenariat entre les acteurs institutionnels et privés, notamment ceux concernant le désenclavement et l'électrification du monde rural et son approvisionnement en eau potable, l'élargissement et le réaménagent des zones industrielles dans la région, outre la création du parc industriel Aïn Jouhara.
 Pour sa part, le directeur général de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC), Anas Doukkali, a précisé que la participation de l'agence à cette rencontre s'inscrit dans le cadre de l'une des missions fondamentales de l'ANAPEC, consistant à soutenir l'auto-emploi et les initiatives locales visant à créer des opportunités d'emploi au profit des porteurs de projets.
 La présence de l'ANAPEC à cette rencontre s'inscrit également dans le sillage du soutien qu'elle apporte aux organisations de la société civile en matière de renforcement des capacités des jeunes et le soutien de leur intégration dans le marché du travail, a ajouté M. Doukkali.
 Il s'agit également de sensibiliser les jeunes quant aux possibilités partenariales qui existent au niveau local, a-t-il relevé, estimant que ces organisations sont en mesure de mettre en place des réseaux d'intervenants dans le domaine entrepreneurial afin d'assurer l'accompagnement en amont et en aval, le financement et l'accueil des entreprises.
 La présidente de la JCI Rabat, Maha Ech-Chefaa a, pour sa part, indiqué que la chambre vise, à travers l'organisation de cette journée, à créer des opportunités favorisant le développement des capacités des jeunes à mener un changement positif, estimant que ce changement n'est possible qu'à travers la sensibilisation des jeunes quant à la responsabilité qui leur incombe vis-à-vis de leur environnement direct et indirect.
 Dans leurs interventions, plusieurs jeunes entrepreneurs ont souligné que la mise en place d'une intelligence collective entrepreneuriale part de l'idée du partage et de la préparation d'une plateforme adéquete, à partir de l'école, à travers l'acquisition de l'esprit d'initiative, de la culture du changement positif et de la confiance en soi, en l'autre et en les institutions.
Au programme de cette rencontre figuraient également des ateliers sur la technologie, le réseautage, le financement alternatif et l'influence sociale, outre des sessions "Speed Business Dating".
 La JCI est une organisation non gouvernementale, créée en 1944, avec pour mission d'offrir des opportunités de développement aux jeunes en leur donnant la possibilité de créer un changement positif. Elle dispose d'un effectif de 200.000 membres âgés entre 18 et 40 ans et répartis sur 5.000 Chambres dans plus de 100 pays de par le monde.

Mardi 18 Août 2015

Lu 659 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs