Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Selon le rapport mensuel de conjoncture de Bank Al Maghrib : La balance commerciale dégage un déficit de 96 milliards de DH




Au terme des huit premiers mois de l’année 2009, la balance commerciale a dégagé un déficit de 96 milliards de dirhams, en allègement de 11,8% au lieu d’une aggravation de 29,2% à l’issue de la même période de l’année précédente. Cette évolution, note le rapport mensuel de Bank Al Maghrib, traduit la baisse d’un tiers des exportations ou de 37,3 milliards de dirhams, moins importante que celle de 50,1 milliards enregistrée par les importations. Le taux de couverture est ainsi revenu, en un an, de 50,9% à 44,1%.
Le recul des exportations, explique-t-on dans le rapport, est attribuable pour l’essentiel à la chute de 64,7% des ventes de phosphates et dérivés, aussi bien en volume qu’en prix. De même, les autres exportations, impactées par la récession mondiale, se sont inscrites en baisse, notamment celles des produits finis d’équipement et des produits alimentaires. En effet, les livraisons de produits de la mer ont baissé de près d’un cinquième. De même, les ventes des composants électroniques et celles des fils et câbles pour l’électricité ont enregistré des diminutions respectives de 36,9% et de 49,5%. Parallèlement, les expéditions de vêtements confectionnés ont connu un recul de 2,8%, moins marqué que celui du mois précédent, alors que celles des articles de bonneterie se sont quasiment stabilisées.
Quant à la baisse des importations, celle-ci est imputable en partie à l’allégement de 37,6% de la facture énergétique, sous l’effet du repli à la fois en valeur et en volume de 59,8% et 24,4%, respectivement, ajoute le rapport. De plus, les acquisitions de demi-produits ont également enregistré une baisse de 28,4% consécutivement au reflux des importations de fer et acier, de produits chimiques, de matières plastiques et de composants électroniques. Dans le même temps, les achats de produits alimentaires ont régressé de 19,8%, sous l’effet principalement de la diminution des approvisionnements de blé et ceux du maïs respectivement de 45,7% et de 37,2%. De même, les importations de produits bruts ont reculé de 47,7% suite notamment au repli des acquisitions de soufre brut, de bois brut et d’huiles végétales. Quant aux achats de biens de consommation, ils ont accusé une baisse de 2,7% en liaison essentiellement avec la réduction des importations de tissu de coton et de voitures de tourisme. Pour leur part, les achats de biens d’équipement se sont inscrits en recul de 6,6% suite notamment au fléchissement des achats de machines et appareils divers, de ceux de voitures industriels et de ceux de fils et câbles pour l’électricité.
Parallèlement, les recettes de voyages se sont établies à 36,8 milliards de dirhams à fin août 2009, soit un recul de 9,9% par rapport à la même période de 2008, contre une baisse mensuelle moyenne de 17,5% entre janvier et juillet, ce qui indique une atténuation du rythme baissier de ces recettes. De même, les recettes au titre des services de transport ont diminué de 6,8%, s’établissant ainsi à 11,1 milliards. En revanche, les recettes au titre des services de communication se sont quasiment stabilisées à 3,4 milliards de dirhams.
De leur côté, les transferts des Marocains résidant à l’étranger ont totalisé 33,5 milliards de dirhams à fin août 2009, en baisse de 11,1% comparativement à la même période de l’année précédente, contre un fléchissement mensuel moyen de 13,8% entre janvier et juillet.
Pour leur part, les recettes au titre des investissements et prêts privés étrangers se sont élevées à 15,3 milliards de dirhams et les dépenses de même nature ont atteint 10 milliards de dirhams, soit une entrée nette de 5,2 milliards de dirhams.
D’après le rapport de BAM, le compte des transactions courantes a enregistré, au terme du premier semestre 2009, un déficit de 24 milliards de dirhams contre un solde négatif de 14,9 milliards de dirhams à l’issue de la même période de 2008. Bien que le compte de capital et d’opérations financières ait dégagé un solde positif de 14,5 milliards de dirhams, le déficit global de la balance des paiements s’est élevé à 11,7 milliards de dirhams au lieu d’un excédent de 3 milliards de dirhams un an auparavant.

L
Lundi 19 Octobre 2009

Lu 509 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs