Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Selon le dernier rapport du Forum économique mondial sur le tourisme

Le Maroc classé 67ème, derrière des pays concurrents




Selon le dernier rapport du Forum économique mondial sur le tourisme
Le secteur des voyages et du tourisme est devenu au cours des dernières années l’une des principales sources génératrices de revenus au Maroc.
Le rapport «The Travel & Tourism Competitiveness Index 2008 » du Forum économique mondial (FEM) classe le Maroc à la 67ème place derrière de nombreux pays émergents et concurrents, perdant ainsi dix places par rapport à l’année dernière, rapporte une étude intitulée «Compétitivité mondiale et positionnement du Maroc en matière des voyages et du tourisme », réalisée par le ministère de l’Economie et des  Finances. Le Maroc a aussi affiché de faibles résultats quant à la qualité des ressources naturelles, culturelles et humaines (-20).
Toutefois, le Maroc déploie, selon le FEM, des efforts considérables pour le développement du tourisme comme un des secteurs prioritaires dans la politique économique nationale (23ème). Il est également reconnu pour le nombre de sites culturels reconnus patrimoine mondial (19ème). Notre pays bénéficie, en outre, d’un régime favorable d’octroi de visas (27ème) et de la facilité de création d’entreprises (22ème). Ces efforts sont étayés par l’efficacité en matière de marketing de destination ainsi que par le développement durable au niveau de l’industrie des voyages et du tourisme (10ème).
La balance des forces et des faiblesses du secteur du tourisme marocain prend en considération la protection des réserves nationales, l’efficacité du marketing de destination, l’usage de l’Internet dans les affaires et le nombre de sites reconnus patrimoine mondial. Il s’agit aussi du nombre de médecins au kilomètre carré, les lignes téléphoniques, l’accès à l’eau potable, les prix pratiqués aux hôtels, la parité de pouvoir d’achat ainsi que l’efficacité des services de police et la prévoyance du sida.
Dans le but d’améliorer davantage la compétitivité de ce secteur, le Maroc devrait selon le rapport du FEM, déployer des efforts pour améliorer les niveaux de santé et d’hygiène, moderniser le système éducatif et apporter les réformes nécessaires quant au développement de l’infrastructure du transport aérien et des technologies de l’information et de la communication.
Il faut retenir que concernant le Maroc, le rapport recourt, dans certains cas, à des statistiques anciennes. C’est le cas par exemple des statistiques retenues pour la variable sur la liberté du ciel qui se réfèrent à l’année 2005. Le résultat est que, le classement du Maroc à la 54ème place ne prend pas en considération l’impact de l’accord « Open sky » conclu avec l’Union européenne sur la liberté du ciel, entré en vigueur en 2006. Il en est de même pour l’infrastructure téléphonique et de l’usage de l’Internet pour lesquels le rapport recourt aux statistiques de l’année 2004.
Par ailleurs, le rapport n’a pas pris en considération les efforts déployés par les pouvoirs publics pour développer le secteur du tourisme et des voyages l’érigeant en priorité économique nationale. En effet, l’Etat a prévu dans le cadre de la stratégie globale, dite vision 2010, la mise en œuvre de stratégies foncières, fiscales et financières adaptées pour édifier un environnement favorable à l’investissement touristique au Maroc.
Sur le plan légal et réglementaire, il a été décidé de définir la notion d’entreprises touristiques ou à vocation touristique. Sur le plan de la réorganisation du dispositif institutionnel, les mesures prises concernent en particulier la mise en place, par l’Observatoire du tourisme, d’un plan stratégique pour la période 2009-2011. L’objectif étant de permettre à cet organe, outre son rôle de collecte et d’analyse de l’information, d’anticiper les changements conjoncturels et de mieux accompagner le développement du secteur touristique ainsi que la mise en place des Programmes de développement régionaux et touristiques (PDRT), qui définissent les objectifs assignés à chaque destination touristique (nuitées, arrivées, capacité, clientèle à cibler, etc.), les besoins en matière d’investissements stratégiques publics et privés nécessaires et les ressources humaines nécessaires à la mise en œuvre de ce programme.
A cela s’ajoute le lancement par l’ONMT d’une nouvelle compagne promotionnelle visant aussi bien les marchés traditionnels que de nouveaux marchés comme la Russie et les pays arabes.
Dans une logique de continuité, le Maroc ambitionne de se doter d’une approche stratégique qui délivre une vision prospective du secteur touristique à l’horizon 2020, à travers la construction d’une offre solide, différenciée, diversifiée et équilibrée. La Vision 2020 vise à consolider les acquis de la Vision 2010 et adoptera une approche ascendante basée davantage sur le qualitatif que le quantitatif. Elle sera construite à partir des vocations touristiques territoriales et aboutira à des plans de développement touristique régionaux.
Cette vision prendra en considération l’état de la demande internationale et de la concurrence à cet horizon et tiendra compte des exigences d’un tourisme durable, responsable, préservant les ressources naturelles et patrimoniales.

Mohamed Kadimi
Mardi 3 Mars 2009

Lu 447 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs