Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Selon des responsables libyens : L’OTAN fait de nouvelles victimes




Le régime libyen a affirmé que 15 personnes, dont trois enfants, étaient mortes lundi dans un nouveau raid de l'Otan qui a visé une résidence d'un vieux compagnon de route du leader Mouammar Kadhafi à Sorman, à 70 km à l'ouest de Tripoli.
Un journaliste de l'AFP, emmené sur place avec d'autres correspondants de la presse internationale, a constaté que plusieurs bâtiments avaient été détruits.
Selon un responsable du régime, la résidence a été «touchée par huit missiles» par un raid aérien mené vers 04H00 du matin (02H00 GMT).
Le porte-parole du régime, Moussa Ibrahim, présent sur les lieux, a affirmé que le raid «a fait 15 morts dont trois enfants», dénonçant «un acte terroriste et lâche, qui ne peut être justifié».
La résidence appartient à Khouildi Hemidi, qui faisait partie du conseil de commandement de la révolution de 1969.
Selon M. Ibrahim, la plupart des victimes appartiennent à la famille Hemidi et deux de ses petits-enfants figurent parmi les enfants tués. Parmi les morts se trouvent également des membres de deux familles habitant à côté de la résidence.
En milieu de journée, les secours s'activaient à chercher d'éventuelles autres victimes sous les décombres.
Pour sa part, le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini , a estimé lundi que l'Otan risque de perdre la bataille de l'opinion face à Mouammar Kadhafi à cause des bavures qui provoquent la mort de civils en Libye.
 L'Otan a reconnu la responsabilité dans la destruction d'un immeuble de Tripoli où neuf civils ont trouvé la mort dimanche, selon les autorités libyennes.
«L'Otan met en péril sa crédibilité: nous ne pouvons pas prendre le risque de tuer des civils», a dit Franco Frattini à des journalistes à Luxembourg, avant une réunion des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne.
«On ne peut pas continuer à avoir autant de défauts dans notre façon de communiquer avec le public, à ne pas être à la hauteur de la propagande quotidienne de Kadhafi», a estimé le chef de la diplomatie italienne.
Franco Frattini a jugé en outre que les médias occidentaux ne soulignaient pas suffisamment la qualité du travail de l'alliance atlantique pour protéger la population civile en Libye.

AFP et REUTERS
Mardi 21 Juin 2011

Lu 177 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs