Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sécurité au travail : Vers la création d'un observatoire euro-méditerranéen




Les travaux de la 2ème conférence ministérielle sur l'emploi et le travail dans l'espace euro-méditerranéen devaient aboutir à l'adoption d'un projet de création d'un observatoire euro-méditerranéen chargé de l'ensemble des questions liées à la sécurité et santé au travail, a indiqué, dimanche à Bruxelles, Jamal Rhmani, ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle.
Ce projet d'observatoire s'inscrit dans le droit fil des efforts déployés pour insuffler un nouvel élan de l'Union pour la Méditerranée (UPM) aux questions relatives notamment à la promotion du travail décent et la sécurité et santé au travail dans la région, a précisé le ministre dans une déclaration à la MAP, en marge des travaux de cette réunion.
M. Rhmani a, en outre, fait état des entretiens fructueux qu'il a eus avec ses homologues méditerranéens notamment belge, français, égyptien et tunisien sur les moyens de dynamiser la coopération bilatérale afin de relever les défis de la création de l'emploi et l'appui à la promotion du travail décent.
Ces entrevues, a poursuivi le ministre, ont notamment porté sur les possibilités de donner une nouvelle impulsion au partenariat de l'UMP à travers des projets concrets, et ce en commun accord avec tous les pays du pourtour de la Méditerranée.
Tout en se félicitant de la réussite de la première conférence ministérielle, tenue en 2008 à Marrakech, M. Rhmani a assuré que le Royaume participe à cette rencontre avec la volonté d'aller de l'avant et de dynamiser davantage le partenariat et l'action pour la promotion de l'emploi et du travail dans la région méditerranéenne. M. Rhmani conduit la délégation marocaine qui prend part à cette conférence visant à consolider le cadre d'actions pour l'emploi, l'employabilité et le travail décent. Cette conférence de deux jours se veut une occasion idoine pour intégrer une véritable dimension sociale à même d'augmenter et de développer les possibilités d'emploi dans la région, de généraliser la sécurité sociale et de promouvoir le travail décent comme élément clé de la stabilité et de la prospérité. Cette conférence, qui intervient après celle de Marrakech en 2008, devait proposer des pistes d'actions pour relever les défis notamment de la stimulation de l'emploi pour éviter une reprise économique sans emploi, de l'amélioration des possibilités de travail décent, de la lutte contre le chômage élevé des jeunes, du renforcement de la participation des femmes dans la vie économique et sociale, de la modernisation de la protection sociale et de la promotion du dialogue sociale.
Les travaux de cette conférence, organisée par la présidence belge de l'Union européenne (21-22 novembre), devaient être précédées par des discussions avec les partenaires sociaux sur les conclusions de la rencontre et de l'état d'avancement des mesures qu'ils ont prises en vue de donner un effet aux conclusions du Forum du dialogue social de Barcelone, tenu en mars dernier suite aux recommandations de la conférence de Marrakech.


MAP
Mardi 23 Novembre 2010

Lu 721 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs