Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Second mandat d'Obama célébré à Washington


Serment, discours et défilé au menu



Second mandat d'Obama célébré à Washington
Serment face à des centaines de milliers de personnes, grand discours et défilé: Washington en fête a accueilli lundi les cérémonies d'investiture du président Barack Obama, entré dans son second mandat à la tête des Etats-Unis.
Le 44e dirigeant américain était attendu avant midi (17H00 GMT) à la tribune installée sur les marches du Capitole, immense bâtiment dont le dôme et les colonnes blanches ont offert un décor solennel à sa prestation de serment. "Moi, Barack Hussein Obama, je jure solennellement de remplir fidèlement les fonctions de président des États-Unis, et, dans toute la mesure de mes moyens, de sauvegarder, protéger et défendre la Constitution des États-Unis", a-t-il dit pour la deuxième fois en 24 heures.
Une première cérémonie, intime et expédiée en quelques dizaines de secondes, a déjà eu lieu dimanche à la Maison Blanche, le 20 janvier à midi étant la date et l'heure précises disposées par la Constitution pour le début des mandats présidentiels. La tradition veut toutefois que lorsque le 20 tombe un dimanche, les cérémonies publiques soient reportées au lendemain.
Face au président de la Cour suprême John Roberts, M. Obama a levé à nouveau la main droite et a posé la gauche sur deux Bibles: celle d'Abraham Lincoln, sauveur de l'Union et émancipateur des esclaves, et celle de Martin Luther King, fer de lance de la lutte pour les droits civiques dans les années 1950 et 1960.
 Hasard du calendrier, la seconde investiture de M. Obama, le premier président noir des Etats-Unis, s’est déroulé le jour où le pays a honoré la mémoire du pasteur d'Atlanta.
Après son serment, M. Obama a prononcé son discours d'investiture, un exercice dont certains de ses prédécesseurs se sont acquittés avec des textes historiques, comme John F. Kennedy qui avait dit: "Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, demandez plutôt ce que vous pouvez faire pour votre pays".

Libé
Mardi 22 Janvier 2013

Lu 156 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs