Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sebta et Mellilia prises d’assaut le jour de l’Aïd

Des immigrés subsahariens donnent du fil à retordre aux forces de l’ordre




Sebta et Mellilia prises d’assaut le jour de l’Aïd
La fête de l’Aïd Al Adha a été l’occasion propice pour certains subsahariens de mettre en œuvre leur plan d’entrée en force aux présides occupés de Sebta et Mellilia.
A l’instar de l’année dernière en pareille date, des centaines d’immigrés subsahariens ont tenté, à plusieurs reprises mercredi et jeudi, de forcer l’entrée de Sebta, mais les forces de l’ordre marocaines ont fait échouer toutes ces tentatives.
«Le dispositif déployé par les autorités le long du littoral nord (...) a permis, durant les fêtes de l’Aïd Al Adha, (ndlr : mercredi et jeudi,) de faire avorter une vingtaine de tentatives d’émigration illégale menée par plus de 700 personnes», a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué relayé par l’AFP. La même source a indiqué que parmi ces migrants, un groupe d’environ 300 personnes «a tenté jeudi de forcer le passage» vers Sebta. D’après le ministère de l’Intérieur, au moins sept membres des forces auxiliaires marocaines ont été blessés lors des affrontements suite à cette dernière tentative, et une centaine de migrants ont été interpellés.
Les autorités locales de Sebta ont, pour leur part, estimé ce groupe à quelque “400 migrants subsahariens”. La tentative d’incursion a eu lieu “entre 7H00 et 8H00 (5H00 et 6H00 GMT) du matin” mais les migrants “ont été retenus par les forces de sécurité marocaines”, ont-elles déclaré.
Selon l’agence espagnole EFE, ces forces ont mené 20 opérations en deux jours et fait avorter les tentatives de centaines de migrants d’accéder illégalement au préside occupé, ajoutant que les autorités marocaines avaient prévu cette situation et pris les mesures adéquates.
La même source a rappelé que la dernière tentative remontait à un mois lorsqu’environ 600 Subsahariens avaient risqué leur vie pour entrer aux deux présides, 90 d’entre eux ont pu accéder à Sebta le 17 septembre dernier.  Selon ladite agence de presse, le gouvernement espagnol estime que plus de 600 Subsahariens attendent sur le sol marocain le moment propice pour entrer aux deux présides en dépit des mesures de sécurité renforcées de part et d’autre.

T.M
Samedi 19 Octobre 2013

Lu 1539 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs