Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Séance des questions orales : L’impunité mise à l'index par Khalid Hariri




Le rapport de la Cour des comptes a soulevé, chiffres à l’appui,  nombre de dysfonctionnements financiers qui ont entaché la gestion de plusieurs établissements publics.   C’est ce qu’a souligné mercredi  le député USFP, Khalid Hariri, lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants.
Le député socialiste a fait savoir que ces irrégularités, à caractère financier, ont des répercussions non seulement sur les finances de l’Etat, mais aussi sur les contribuables qui se voient taxés à la source.   
En s’adressant à Salah Eddine Mezouar, Khalid Hariri a indiqué que les différents services du ministère des Finances sont directement responsables du contrôle de ces établissements publics, au moment où ces dysfonctionnements ont été confirmés dans le cadre de la réponse sur le rapport.
Il s’est interrogé sur les mesures que le département de Mezouar  compte prendre pour mettre fin à ces irrégularités financières  et s’il y aura des poursuites judicaires à l’encontre des responsables de ces établissements.        
L’interrogation du député usfpéiste trouve son explication dans le fait que les coupables passent, souvent, à travers les mailles du filet et échappent à toute poursuite judiciaire. L’impunité, par la force des choses, est devenue la norme, ce qui demande, selon Hariri,  de l’audace et un changement radical de comportement.
Pour lui, la revendication de mettre fin à la prévarication satisfaite dans la nouvelle Constitution,  restera lettre morte tant que les rapports de la Commission d’enquête parlementaire,  de la Cour des comptes, l’Inspection générale des finances ne trouvent pas d’échos auprès des instances compétentes.
Pour trouver une issue à cette situation qui n’a fait que trop duré et pour redonner  confiance aux citoyens dans  nos institutions et dans l’action politique, Khalid Hariri estime que toute personne impliquée dans ces dossiers de prévarication doit rendre des comptes, a-t-il conclu.
 

Libé
Samedi 9 Juillet 2011

Lu 329 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs