Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Scalpel : Gerets et le radeau de la Méduse




L’histoire de notre Belge national s’apparente par ces temps où les navires touchent le fond si facilement à celle du célèbre naufrage, de La Méduse. Cette dernière s’échoua au XIXème  siècle  sur les côtes de la Mauritanie par la faute de son  commandant qui, d’erreurs en fautes depuis son départ, n’avait jamais su diriger sa frégate. Notre Eclopé de l’Atlas en chef en est le parfait cas de figure. Eric Gerets a donc dévoilé ses favoris pour défendre les couleurs nationales face au Burkina Faso en amical mercredi prochain à Marrakech. Ce sera là, l’unique rencontre avant les deux premières échéances de la Coupe du monde début juin contre la Gambie et la Côte d’Ivoire.  On remarquera à travers la liste, qu’il aura écarté, blessés et récalcitrants. C’est encore heureux, serions-nous tentés de dire.
Deux espoirs, qui formaient un joli duo en équipe olympique, figurent parmi le lot des heureux ou malheureux convoqués, Abdelaziz Berrada et Zakaria Labied. Un produit du cru, parti faire le bonheur des autres, actuellement au Portugal au Vitoria Guimarães, l’ex-wydadi, Issam Adoua a, ô surprise, attiré l’attention du Belge. Certainement que le seul maître à bord du radeau des Eclopés,  s’est rendu à l’évidence qu’il fallait consolider un milieu défensif  très approximatif. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il aura sélectionné, histoire d’amadouer la chose locale, Saïd Zekroumi, le stoppeur du MAS. Gerets pas rancunier pour un de ses nombreux sous,  a même fait dans le troc des récalcitrants, en rappelant le Taârabt des stades et temps  modernes, un ex-joueur du championnat belge Nabil Dirar, actuellement patenté loser avec son nouveau club, l’AS Monaco lanterne rouge en D2 française.
Il aura débarqué de la Méduse, des renommés tels les Houcine Kharja et Oussama Assaïdi réellement blessés, Youssef Hadji peu titularisé à Rennes et même en sélection et qui avait osé murmurer de ne plus vouloir porter le maillot national, Adil Taârabt un maudit insoumis et c’est un moindre mal, et enfin Ahmed Kantari qui, paraît-il, ne joue pas en club mais qui pourtant est tout à fait titulaire en équipe nationale (sic !).
Au passage, force est de constater que ce qui vaut pour l’un ne l’est pas pour l’autre. Des joueurs qui font banquette de leur plus beau short, continuent à être appelés et les cas de Chamakh ou de Kaoutari (246 mn de jeu en jambes pour trois rencontres jouées) sont les plus criards. Boussoufa étant le chouchou  de l’ami Gerets, on comprend aisément sa présence parmi les Eclopés malgré sa méforme et le peu de jeu, tout comme son coéquipier Mehdi Carcela. Ah ! qu’ils sont rudes les hivers en Russie ! Autant pour Badr El Kaddouri qui vient de rejoindre l’Ukraine et qui n’a pas de temps de jeu.
En attendant notre bon Belge national, Eric Gerets, qui tente de remettre à flots son radeau, devra encore ramer avant d’atteindre la fameuse lagune Ébrié. Si ça se trouve, il ignore où ça se trouve !

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 22 Février 2012

Lu 634 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs