Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sauvetage de 57 migrants en Turquie


Un enfant de deux ans, premier migrant mort en 2016 en mer Egée



Les gardes-côtes turcs ont secouru 57 migrants coincés sur un îlot de la mer Egée alors qu'ils tentaient de rallier l'île grecque de Lesbos depuis les côtes turques, a rapporté dimanche l'agence de presse Anatolie.
 L'embarcation des candidats à l'exil a rencontré des problèmes après avoir quitté la station balnéaire de Dikili, dans la province d'Izmir, a précisé l'agence turque, et ses occupants se sont retrouvés coincés au large sur un îlot.
 Douze des migrants les plus vulnérables, dont trois enfants, ont été hélitreuillés et ramenés à Dikili par les gardes-côtes et les 45 autres ont été secourus par des bateaux de pêche, les navires, trop grands, des gardes-côtes ne pouvant pas s'approcher de l'îlot.
Par ailleurs, un enfant de deux ans a été découvert noyé après le naufrage d'une embarcation transportant des migrants en mer Egée, première victime ayant trouvé la mort en tentant la traversée depuis la Turquie en 2016, ont annoncé samedi les garde-côtes grecs.
 Samedi matin, le bateau transportant quarante réfugiés en provenance de Turquie a fait naufrage près des rivages escarpés de l'île d'Agathonissi. Des pêcheurs locaux ont alerté les garde-côtes grecs qui ont dépêché sur les lieux le navire d'une fondation basée à Malte se consacrant au sauvetage de personnes en détresse.
 Guidés par les pêcheurs, les marins de ce navire ont découvert 38 réfugiés qui avaient réussi à grimper sur les rochers. Selon les garde-côtes, les pêcheurs ont alors repéré l'enfant noyé et une femme tombée à la mer.
 Les morts et les blessés ont été transportés à Pythagorio, port de l'île de Samos. Dix migrants ont été hospitalisés pour hypothermie.
 "Aujourd'hui, nous nous sommes retrouvés face à la plus jeune victime de la crise des migrants. C'est un rappel tragique des milliers de personnes qui ont péri en tentant d'atteindre la sécurité dans des conditions éprouvantes", a déclaré le fondateur de la fondation MOAS, basée à Malte, l'Américain Christopher Catrambone.
MOAS a lancé sa mission en mer Egée en décembre entre la Turquie et la Grèce, en coopération avec les garde-côtes grecs, des ONG, des pêcheurs et des bénévoles.
 La Turquie, qui accueille 2,2 millions de réfugiés syriens, est le pays de départ des migrants à la recherche d'une vie meilleure en Europe et dont beaucoup paient à des passeurs des milliers d'euros pour la périlleuse traversée vers la Grèce.
Plus d'un million de migrants sont arrivés en Europe en 2015, selon l'ONU, dont quelque 800.000 par mer en Grèce.
 L'arrivée de l'hiver n'a pas découragé les candidats à l'exil, syriens, irakiens, afghans notamment, même si le flux s'est ralenti.

Lundi 4 Janvier 2016

Lu 135 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs