Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sarkozy reprend des activités dans sa famille politique

Une étape sur le chemin d’un retour




Sarkozy reprend des activités dans sa famille politique
Pour la première fois depuis sa défaite de 2012, Nicolas Sarkozy a assisté lundi à une réunion de son parti après l’invalidation de ses comptes de campagne qui met l’UMP dans le rouge, un geste vu comme une étape vers un retour même si ses proches assurent que ce moment n’est pas venu.
Cette participation de l’ex-président français de droite à un «bureau politique extraordinaire» de l’UMP «doit être comprise comme un témoignage de solidarité», «ce n’est en aucun cas un retour à la vie politique», a affirmé à l’AFP l’ancien ministre Brice Hortefeux.
Le Conseil constitutionnel a confirmé le 4 juillet le rejet des comptes de campagne de M. Sarkozy au motif qu’ils excédaient le plafond autorisé et décidé de supprimer le remboursement forfaitaire de l’Etat, soit près de onze millions d’euros.
Cette décision met en péril les finances de l’UMP, déjà en difficulté financière après sa défaite aux législatives de juin 2012. Le parti a immédiatement lancé «une grande souscription nationale» et annoncé dimanche avoir collecté «plus de deux millions d’euros» en moins de trois jours.
Dès l’annonce du Conseil, Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il ne siégerait plus dans cette instance dont il est membre de droit en tant qu’ancien président, «afin de retrouver sa liberté de parole». Et de se poser en victime alors que pour la gauche il a «fraudé», comme l’a résumé lundi le ministre du Travail Michel Sapin en rappelant que les différents candidats avaient été mis en garde sur leurs dépenses par la commission des comptes de campagne.
Il n’en fallait pas plus pour que les médias titrent sur le «retour», déjà annoncé depuis des mois sur fond de confidences rapportées de Nicolas Sarkozy, soucieux de ne pas abandonner le terrain à son Premier ministre François Fillon. Ce dernier a déjà fait part de sa candidature à la primaire prévue en 2016 pour la présidentielle de l’année suivante.
Nicolas Sarkozy, «c’est le meilleur communicant parce qu’avoir fait élire François Hollande par ses échecs, avoir ruiné son parti pour ne pas avoir respecté la loi, tout simplement, et revenir en héros, chapeau !», a ironisé le député divers droite Nicolas Dupont-Aignan.
Après avoir hésité à s’adresser aux Français, Nicolas Sarkozy devrait dans l’immédiat se contenter de ce «vrai-faux retour» et poursuivre voyages et conférences privées à l’étranger qu’il mène depuis un an, selon ses proches.
Selon son ancienne porte-parole à la présidentielle, Nathalie Kosciusko-Morizet, la décision de retour ne doit pas être imposée «par des événements extérieurs quels qu’ils soient».

AFP
Mardi 9 Juillet 2013

Lu 90 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs