Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sarim Fassi Fihri : Le cinéma offre à la femme la liberté de s'exprimer sur tous les maux de la société




Sarim Fassi Fihri : Le cinéma offre à la femme la liberté de s'exprimer sur tous les maux de la société
Le cinéma offre à la femme la liberté de s’exprimer sur tous les maux de la société, notamment les questions relatives à sa condition, a affirmé le directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Sarim Fassi Fihri. «Le cinéma est parfois le moyen le plus simple pour s’exprimer sur certaines questions (...) Ce support est plus proche des gens, dont un grand nombre préfère regarder un film plutôt que lire un livre», a indiqué Fassi Fihri dans un entretien accordé au site de la chaîne allemande DW, en marge du Festival du film marocain à Berlin, qui s’est tenu du 2 au 7 mai au Centre cinématographique Babylon dans la capitale allemande. Se félicitant de la diversité des films qui participent à cet événement, le directeur du CCM a indiqué que les cinéastes ont la liberté de s'exprimer et de donner leurs points de vue sur les questions relatives à la condition de la femme marocaine.
Dans ce sens, il a jeté la lumière sur l’évolution qu’a connue la société marocaine. « On sent cette évolution, puisque les femmes ont désormais accès, par exemple, à toutes les professions», a-t-il affirmé. Il s’est également félicité qu’au Royaume, un réalisateur sur quatre est une femme, faisant savoir que cette moyenne est plus importante que dans plusieurs pays de l'Europe.
Il a également souligné l’importance d’organiser de tels événements pour dépasser les stéréotypes et ériger les ponts de compréhension entre les peuples marocain et allemand, notamment dans le contexte actuel marqué par le terrorisme et les flux migratoires.
Placé sous le thème "Femme dans le cinéma marocain", le festival est organisé par l'ambassade du Maroc en Allemagne, en partenariat avec le CCM et le centre cinématographique Babylon. Il a constitué une occasion pour présenter les œuvres artistiques relatant l’action, le rôle et la contribution de la femme marocaine dans le cinéma national. Outre le film "Rock the Casbah" de Laila Marrakchi qui a été projeté à l’ouverture, une quinzaine d'autres productions ont été au menu de cet événement, appuyé par des supports écrits, des catalogues, des affiches, mis à la disposition du public.

Mercredi 10 Mai 2017

Lu 397 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs