Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sardines marocaines et haschich tout aussi marocain

La police espagnole a démantelé un réseau de trafic de drogue




Sardines marocaines et haschich tout aussi marocain
900 kg de haschich en provenance du Maroc ont été saisis par les services de la police espagnole. C’est loin de constituer un record de par la quantité  saisie, mais c’est plutôt le stratagème utilisé dans cette opération qui attire le plus l’attention. Des caisses de sardine à l’apparence inoffensive avaient un double fond où étaient minutieusement dissimulées des plaques de cannabis.
Au cours de cette opération qui a eu lieu samedi 29 juin, les agents de la police espagnole ont arrêté 14 personnes dans les villes de Marbella (Malaga) et El Puerto de Santa Maria (Cadix). Ce réseau qui, pour échapper à tout soupçon et  introduire la drogue en Espagne, utilise comme vitrine une société d’importation du poisson surgelé du Maroc  sise à Cadix, a été démantelé à la suite d’une enquête entamée depuis janvier dernier sur les activités suspectes de cette société espagnole et l’implication de plusieurs personnes dans ce trafic.
Parallèlement à ces arrestations pour trafic de drogue, les éléments de la Brigade provinciale de la police judiciaire à Malaga et à la suite de leur enquête, ont procédé  à la saisie de divers immobiliers et biens personnels, ainsi que des comptes bancaires.   Malgré les saisies effectuées, de ce côté-ci, par les services de la police et de la douane marocaines, des réseaux de trafiquants parviennent à écouler leur marchandise de l’autre côté de la Méditerranée quand ils ne se font pas épingler en Espagne ou ailleurs.  
Il y aurait lieu de rappeler à cet effet qu’en mai dernier, la police espagnole a réussi une saisie exceptionnelle estimée à 32 tonnes haschich d’une valeur de 50 millions d’euros. La cargaison était cachée dans un camion en provenance de Tanger.
Par ailleurs, et pas plus loin que la semaine dernière, l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans son rapport 2013, publié le 26 juin à Vienne, a souligné que le Maroc demeure le premier producteur mondial de résine de cannabis.  La répartition mondiale des saisies de cette drogue démontre les principaux pays d’origine. Ainsi, selon le rapport onusien, au cours de la période 2000 -2011, les saisies mondiales de ladite drogue ont été dominées par l’Espagne, qui constitue le principal point d’entrée en Europe de la résine de cannabis marocaine. En 2011, l’Espagne a représenté 34% des saisies mondiales, le Pakistan 18% et le Maroc 12%. Malgré la réduction notable des surfaces cultivées  dans les pays connus dans ce domaine dont le Maroc, la consommation de drogues traditionnelles  s’est stabilisée au niveau mondial, indique ledit rapport.


Sardines marocaines et haschich tout aussi marocain

Larbi Bouhamida
Mardi 2 Juillet 2013

Lu 1462 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs