Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Samira Said La chanson marocaine se porte bien


La chanteuse s’est produite vendredi au Festival de Meknès



La chanson marocaine ‘’se porte actuellement bien’’, a assuré la diva de la chanson arabe, Samira Said. ‘’De nombreux artistes marocains sont parvenus à apporter une touche d’ouverture, de fraîcheur et de modernité à la chanson marocaine, facilitant sa diffusion partout dans le monde’’, a déclaré la chanteuse marocaine, lors d’une conférence de presse jeudi à Meknès.
Selon Samira Said, qui s’est produite vendredi soir en clôture du Festival de Meknès et qui a gratifié le public d’un florilège de ses plus belles chansons, ‘’la chanson marocaine, dont la richesse et la diversité ne sont plus à démontrer, ne peut pas se permettre de rester confinée dans la région de l’Afrique du Nord’’. Mettant l’accent sur ses projets artistiques, l’artiste a fait savoir qu’elle vient d’enregistrer une chanson marocaine pour encourager la sélection nationale de football, qui s’apprête à jouer une rencontre décisive contre son homologue ivoirienne aux éliminatoires du Mondial 2018 en Russie.
Cette chanson, écrite par un poète arabe amoureux du Maroc, a été composée et arrangée par des Marocains, a-t-elle fait savoir, ajoutant que son nouvel album est fin prêt et sera lancé dans quelques mois. L’artiste marocaine n’a, par ailleurs, pas caché son ambition de créer une Académie des arts qui aura pour mission d’enseigner la musique aux enfants et d’encadrer les jeunes talents, en vue d'y mettre à profit sa longue expérience artistique, relevant que l’idée de mettre un terme à sa carrière artistique n’est pas encore d’actualité.  Dans une interview accordée à nos confrères du magazine arabophone Sayidati, la diva marocaine avait, par ailleurs, déclaré : «Si jamais j’arrête de chanter, j’aurai de quoi vivre pour le restant de ma vie. J’ai suffisamment d’argent pour pouvoir répondre à mes besoins sans dépendre de qui que ce soit», a-t-elle confié au magazine. Interrogée sur les raisons de prendre son temps avant de sortir un nouvel opus, elle dit qu’elle a tardé avant de sortir «Ayza Aich» en 2015 «à cause des problèmes sécuritaires dont souffrent le monde arabe ainsi que les mauvaises conditions des maisons de production». La star marocaine a également affirmé avoir veillé durant toute sa carrière à rester modeste et fidèle à elle-même. « Quand je vois que l’une de mes chansons a connu un grand succès auprès de mon public, je ressens de la fierté et non de l’orgueil », a-t-elle assuré. «Je me comporte comme toute personne ordinaire. Je fais ce que j’ai à faire moi-même, je sors faire mes courses et je m’occupe de ma maison.. Je n’aime pas la vanité», a-t-elle conclu.
Il est par ailleurs à rappeler qu’outre les tables-rondes, le Festival de Meknès, initié par la commune urbaine de Meknès, a proposé, une semaine durant, des concerts gratuits, des expositions, des soirées musicales, des animations culturelles ainsi que des activités artistiques. Cet évènement fait suite à une première édition, créée en commémoration du 20ème anniversaire du classement de la cité ismaélienne par l’Unesco patrimoine universel de l’humanité.


M.O
Dimanche 29 Octobre 2017

Lu 278 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs