Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Samira Saïd : Eternelle jeune première




Samira Saïd : Eternelle jeune première
La diva de la chanson arabe, Samira Saïd, ne cesse de glaner des distinctions et des considérations. D'année en année, en effet, cette chanteuse qui fait preuve d'une éternelle jeunesse de style et d'esprit, nous étonne par sa vivacité, sa présence et ses nouveautés qui se font attendre avec impatience.
Meilleure chanteuse de l'année, premier prix de tel ou tel festival, distinction pour des œuvres particulières, autant de trophées à l'honneur de Samira Saïd qui avait, une fois de plus, aussi séduit qu'étonné, lors de son apparition aux côtés des "Fnaire" dans un travail qui a donné une belle chanson intitulée "Be Winner".
La distinction cette fois-ci est venue du Liban où la revue "Laha" a organisé un sondage qui a hissé Samira au sommet de la pyramide en Egypte et au Maghreb, pour l'année 2010.
Samira a pu s'accaparer 30% des voix, suivie de Chirine Abdelwahab (29%), alors qu'en troisième position, on trouve Amal Abou Choucha avec 15 % des votes suivie, à la quatrième position, de Jannat et Asmaa Lemnaouer (7 %) et enfin, Angham et Latifa.
En ce qui concerne les chanteurs des pays du Golfe, la première place est revenue à la vedette émiratie, Ahlam avec 57 % des votes, suivie de Chada Hassoun avec 13 %, puis Arwa, Roweida Mhrouki, Chems, la Koweïtienne, et enfin Maram.
Pour le Liban, la Syrie et la Jordanie, Assala Nasri occupe toujours la plus haute marche du podium avec 33 %, suivie de Nancy Ajram (17 %), Diana Haddad, (14 %), puis à la quatrième position, on trouve, ex-aequo, Elissa et Maria Nasri (7 %) suivies de Najoua Karam, Majda Roumi, Yara et Carole Samaha.
A rappeler que dans ce sondage, les fans des différentes candidates ont lancé des campagnes sur Facebook notamment, où Samira dispose d'un club de fans très dynamique qui a mis à profit tous les moyens pour couvrir la région du Maghreb et l'Egypte, (blogs, forums, relations, etc).
La star marocaine et arabe, Samira Saïd, avait, par ailleurs, tiré la sonnette d'alarme plusieurs fois pour dénoncer la concurrence déloyale des nouvelles technologies et la menace qui pèse sur la chanson en général et  la vraie chanson arabe, la chanson authentique en particulier.
C'est cet amalgame et cette cacophonie qui marquent  le domaine qui ont donné lieu à l'anarchie qu'on connaît de nos jours, estime, à juste titre, Samira Saïd.
Les technologies nouvelles lorsqu'elles sont utilisées pour pirater le travail d'autrui, cela veut dire qu'il y a danger et que, par conséquent, la première mesure est de protéger la propriété intellectuelle.
Samira Saïd sait parfaitement de quoi elle parle, elle, qui met beaucoup de temps pour produire un nouvel album et tient à ce que les choses soient toujours parfaites. Malgré tous ces efforts, d'autres attendent qu'il soit mis sur le marché pour le pirater et en tirer profit.
D'autre part, Samira Saïd qui est partagée entre son art et ses responsabilités familiales, ne laisse pas passer l'occasion lorsqu'il s'agit de venir en aide à autrui. Elle prend, en effet, part à des campagnes de sensibilisation, participe à des soirées au profit des démunis et des nécessiteux et essaie de donner le maximum à ce niveau-là.
Une diva qui domine la scène depuis des décennies, c'est cela Samira Saïd dont le talent semble intarissable. On ne sera pas étonné si dans les années à venir, elle continue d'occuper la première marche du podium.    
D'aucuns s'amusent, parfois, à poser la question à Samira si elle n'entendait pas arrêter de chanter. A ceux-là, elle répète que tant qu'elle a toujours la capacité de donner, de produire et de plaire, elle continuera et que cette question d'abandon de la chanson ne se pose pas, du moins, pas à l'heure actuelle.
La chanson avec Fnaire qui constituait, à vrai dire, une première, en ce sens qu'elle a rassemblé deux générations différentes, a été suivie par d'autres projets, dont une série de chansons religieuses, car Samira tient toujours à ce que son répertoire soit aussi riche que diversifié.


Par Abdeslam Khatib
Samedi 25 Décembre 2010

Lu 1006 fois


1.Posté par ibtissam le 25/12/2010 21:41
un grand remerciement à notre grand journaliste pour son article vraiment lahla ykhattik

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs