Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saisie de cannabis enfoui dans des babouches en provenance du Maroc


Le prévenu, un Varois, a été condamné à 18 mois de prison dont six avec sursis



Une saisie insolite à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac (France). Six kilos de résine de cannabis d’une valeur de 42.000 euros ont été découverts soigneusement dissimulés dans des semelles d’une centaine de babouches en cuir en provenance du Maroc, ont rapporté plusieurs médias français.
Ainsi que l'ont indiqué les médias locaux, les douaniers de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac auraient découvert, dans la valise d’un passager originaire du Var effectuant un vol Casablanca-Bordeaux, de la résine de cannabis cachée dans des babouches en provenance du Maroc.
« Les babouches étaient certainement très confortables: leurs semelles étaient rembourrées à la résine de cannabis. En tout, 60 paires de babouches se trouvaient dans la valise de ce Varois, arrêté à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac », rapporte sur son site Internet la radio  généraliste France Bleu.
Tout se serait passé lundi après-midi au moment où un homme de 47 ans s'apprêtait à récupérer ses bagages. C’est alors que le chien des douanes a flairé le lièvre et a commencé à s’agiter avant de bondir sur l’un de ses bagages. Le chien renifleur a détecté la présence d’une substance illicite, ce qui a naturellement attiré l’attention des agents des douanes de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac présents sur les lieux. Ces derniers ne tarderont pas à découvrir la ruse avant d’interpeller le propriétaire des bagages suspects qui, faut-il le souligner, est déjà connu de la justice.
« Plus de six kilos de résine de cannabis étaient dissimulés en fines lamelles dans les semelles des babouches», ont expliqué les journaux français, précisant que  le propriétaire du bagage fait du commerce de véhicules et de pièces détachées entre le Maroc et la France.
Jugé récemment en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Bordeaux, le Varois a joué à l’innocent assurant à l’audience n’avoir pas eu connaissance de la présence de la drogue dans les babouches.
Il a en substance déclaré: «Je ne pouvais pas penser qu'on pouvait introduire du cannabis dans une paire de babouches », rapporte LePoint. Par contre, il a reconnu avoir perçu 4.000 euros (40.000DH) pour assurer le transport de ces chaussures.
Sans grande surprise, le quadragénaire a été condamné à 18 mois de prison dont six avec sursis, sans mandat de dépôt. Par ailleurs, il doit aussi s'acquitter d'une amende douanière dont le montant a été fixé à  42.000 euros.



 

Alain Bouithy
Lundi 28 Décembre 2015

Lu 1404 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs