Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saisie d’un camion bourré de “Dardak” à Dakhla




Saisie d’un camion bourré de “Dardak” à Dakhla
Joli coup de filet de la gendarmerie a Dakhla. Les gendarmes de la région ont procédé à la saisie d’un camion transportant une grosse quantité du fameux médicament appelé communément Dardak et qui fait grossir rapidement. Le véhicule qui venait de Mauritanie, transportait environ 6000 boîtes de 100 comprimés chacune d’un médicament appelé la Dexaméthasone qui est une hormone glucocorticoïde de synthèse. Il s’agit en réalité d’un anti-inflammatoire utilisé ces derniers temps par les femmes pour grossir. On l’utilise illégalement aussi avec d'autres produits dopants et anabolisants en élevage pour faire grossir les animaux plus vite, en augmentant la teneur des protéines, tout en diminuant le taux des lipides. D’où son interdiction pour les sportifs et les chevaux de course.
Dans le camion en question, il a été procédé également à la saisie de 1500 boîtes d’un autre produit appelé Cyproheptadine et dont l’utilisation à long terme  peut stimuler l’appétit et donc conduire à la prise de poids,  utile pour les personnes présentant une insuffisance pondérale. Ces deux produits sont très prisés par les femmes à la recherche de rondeurs ces derniers temps pour leur efficacité et la rapidité de leurs effet, d’où l’augmentation de leur prix dans un marché de plus en plus florissant. Ils proviennent essentiellement de la Mauritanie et de l’Algérie. Dans le fameux camion, les gendarmes ont pu saisir également environ 300 boîtes de «Maassal», produit utilisé dans la consommation de chicha. Il s’agit de «Fakher»,  une marque VIP utilisée dans les pays du Golfe et du Moyen-Orient. Une belle prise donc de la gendarmerie Royale dans la région de Dakhla qui a été estimée à 70 millions de centimes au prix de gros. Selon les spécialistes, ce montant doublerait voire triplerait une fois la marchandise écoulée au détail.
Le chauffeur du camion et le propriétaire de la marchandise qui l’accompagnait ont été écroués et déférés devant la justice. Le camionneur est un habitué de ce parcours entre le Maroc et la Mauritanie puisqu’il transportait des poussins destinés à l’élevage avicole de Tiznit vers Nouakchott.
L’enquête a révélé que le camion ne transportait pas cette marchandise au passage à la douane, ce qui laisserait supposer qu’il avait récupéré le lot de médicaments sur les terres marocaines. Certains habitués de la région ont affirmé à «Libé» que les marchandises de contrebande passent à travers d’autres itinéraires à dos de chameau et sont transportées par la suite dans des véhicules en provenance de Mauritanie.
Il faut dire que la tendance rondeur chez les femmes de chez nous a fait fructifier le marché du Dardak qui est très demandé et de plus en plus cher.

Kamal Mountassir
Lundi 15 Avril 2013

Lu 5258 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs