Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saint-Valentin, Qixi ou White Day, c’est la fête de l’amour


Les appellations changent mais les valeurs sont les mêmes



Saint-Valentin, Qixi ou White  Day, c’est la fête de l’amour
Fêter l’amour, déclarer sa flamme à sa dulcinée. Est-ce l’apanage de la Saint-Valentin, en l’occurrence des Occidentaux? Loin de là. Le confirmer c’est méconnaître la civilisation arabe qui a toujours et continue encore à  prôner  l’amour. Et puis à chacun sa Saint-Valentin. Dans toutes les contrées, le principe est le même, seule la façon change.
Le thème de l'amour, sensuel ou mystique, a toujours été  chanté par les plus grands poètes arabes depuis la nuit des temps. Raviver la magie de cette poésie toute de sensibilité et d’émotion. De l’Arabie préislamique montent des cris d’amour à travers des poèmes devenus une référence pour la postérité. L’identité de certains poètes était même liée  à celle de leur aimée. A ce titre, qui n’a jamais entendu parler de Antar et Abla,  Jamil et Bouthayna, Qays et Layla qui, pour déclarer leur flamme à leur dulcinée étaient prêts à mourir?  Plus tard, en Andalousie, ont apparu des poètes de qualité qui n’ont rien à envier aux Orientaux, comme Ibn Zaydoun qui chante son amour pour Wallada. L’époque contemporaine n’est pas en reste. Nizar Kabbani est considéré comme l'un des plus grands poètes contemporains de langue arabe dont la femme a été sa principale source de l'inspiration poétique.
Mais malheureusement tout le monde ne peut pas s’improviser poète même si  le cœur y est. Pour les couples mariés, l’habitude voire le quotidien émoussent l’amour. Le partenaire finit par faire partie du décor. C’est en tout cas ce qu’affirme pour sa part, Khadija, une jeune femme qui a convolé en justes noces depuis une dizaine d’années :«Lors de la période des fiançailles et même des premières années de mariage, nous n’avions aucun mal à exprimer nos sentiments. La fête des amoureux s’invitait chez nous chaque jour que Dieu faisait». Et d’ajouter : «Mais après l’arrivée des enfants, nous avons été pris par les tracasseries de tous les jours ; du coup, une certaine lassitude a fini par s’installer dans notre vie». Ce dont met en garde Hamid : «Le mariage c’est comme un jardin, dit-il. Il doit être entretenu régulièrement sinon ses fleurs (les sentiments)  flétrissent et c’est le pis aller». Pour lui, la Saint-Valentin est une occasion comme une autre de raviver la flamme de l’amour :«Rien n’est jamais acquis et afin de préserver mon couple, j’essaie de me  surpasser en imagination et donc de surprendre ma femme. C’est le secret de la pérennité de notre relation».
Quid de la Saint-Valentin sous d’autres cieux?  En Chine, la journée dédiée aux amoureux, appelée Qixi, est  célébrée le septième jour du septième mois lunaire du calendrier chinois.  L’occasion pour les  jeunes demoiselles de montrer  leurs savoir-faire domestiques. Elle repose sur une légende. A l’origine, cette journée permettait aux femmes de trouver le bon mari en mettant en avant leurs compétences dans les tâches domestiques ainsi que dans la cueillette du melon. Aujourd’hui, elle est destinée à la déclaration d’amour et de nombreuses femmes chinoises espèrent la demande en mariage. Depuis les années 80, les Chinois adhèrent également  à la journée du 14 février.
Au pays du Soleil Levant,  la tradition de la Saint-Valentin est complètement différente. En ce jour, les femmes japonaises se doivent d’offrir de délicieux chocolats aux hommes de leur entourage et, notamment sur le lieu de travail. C’est une preuve de respect, de courtoisie et d’amitié. Ces chocolats sont appelés les chocolats de l’obligation «giri choko».  En guise de remerciement, les hommes se doivent d’offrir un cadeau aux femmes le 14 mars, appelé «White Day». Ce cadeau devra être de couleur blanche et supérieur au prix des chocolats.
Chez l’Oncle Sam, la Saint-Valentin est également synonyme de fête de l’amitié. En ce jour unique, les Américains s’attachent à offrir des cartes ou des cadeaux à toutes les personnes qu’ils affectionnent particulièrement. Les enfants américains participent également à l’événement en offrant des cadeaux fabriqués de leurs propres mains.
Alors où que vous soyez, surpassez-vous! Puisez dans votre imagination afin d’entretenir la flamme de votre amour.

Nezha Mounir
Jeudi 14 Février 2013

Lu 861 fois


1.Posté par plékhanov le 14/02/2013 12:09
Saint Valentin ou pas,les Occidentaux ne sont pas faits pour connaître le véritable amour:ils changent de personne" aimée"comme ils changent de chewingum et peuvent prétendre" aimer"plusieurs fois dans leur vie.Parfois cela dure à peine quelques jours et à chaque fois vous les entendez parler du" coup de foudre".

Les Arabes,au contraire n'aiment jamais qu'une fois dans leur vie et quand leur coeur s'ouvre c'est pour se refermer éternellement sur un nom,une silhouette et que leurs sentiments soient partagés ou non,cela ne change rien .Aussi toute comparaison entre eux et les Occidentaux n'est que littérature.L'amour est arabe .

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs