Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saïdia au-de-là des frontières du cinéma




Le coup d'envoi de la première édition du Festival de cinéma de Saïdia a été donné, mardi dernier, sous le thème ''Cinéma sans frontières'' avec une compétition officielle comptant en lice une douzaine de films pour les prix "Le diamant bleu" (longs métrages) et "L'orange" (courts métrages).
L'ouverture de cette édition a notamment été marquée par la projection en plein air du long métrage "L'écharpe rouge" (Al Wichah Al Ahmar) du réalisateur Mohamed Lyounsi, ainsi que du court métrage "Le village du cinéma" (Douar Soulima) de Asmaa El Moudir, en présence d'un nombreux public de cinéphiles.
Dans une déclaration à la MAP, le directeur du festival, Ben Younes Bahkani, a mis l'accent sur la dimension internationale de cette édition. L'objectif, selon lui, est de promouvoir le 7ème art dans la région de l'Oriental et de permettre l'accès au cinéma à un vaste public. En compétition officielle de cette première édition, qui prendra fin samedi prochain, figurent six longs métrages et six courts métrages représentant, outre le Maroc, la Hollande, la Belgique, l'Allemagne, la France, la Suisse, la Turquie, la Palestine, l'Algérie et la Tunisie.
Dans la catégorie longs métrages, figurent notamment ''Rif 58-59'' du réalisateur Tarik El Idrissi (Maroc), "Boulanoir" de Hamid Zoughi (Maroc), ''Ribat'' de Jim Taihuttu (Hollande) et Julius Ponten (Belgique), "El ziara" (La visite) de Nawfel Saheb-Ettabaa (Tunisie) et ''Harraga blues'' de Moussa Haddad (Algérie).
Pour ce qui est des courts métrages, on en citera ''Le voyage dans la boîte'' (Rihla Fi Soundok) de Amine Sabir (France-Maroc), "La boîte" (Al Soundok) de Driss Sawab (Maroc), "Cinq caméras brisées" de Emad Mohamed Bernat (Palestine), "Voyage sans retour" de Guclu Yaman  (Allemagne-Turquie). Organisé à l'initiative de l'Association Al Amal pour la coexistence et le développement, cet événement a pour objectifs de promouvoir la culture cinématographique dans la région de l'Oriental, en particulier à Saïdia, de  servir de trait d'union entre les Marocains d'ici et d'ailleurs et de susciter le débat sur les questions de l'immigration et des immigrés, ainsi que de promouvoir les valeurs de tolérance et de cohabitation.

Vendredi 28 Août 2015

Lu 537 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs